CNDD-FDD: offrandes en abondance dans un pays en mal de justice sociale !

DHgeCFTWAAIz2HRAu terme d’une croisade de prières dites d’action de grâce, les hauts dignitaires de la république appartenant au parti présidentiel CNDD-FDD ont présenté devant un public enthousiaste une montagne d’offrandes faites de denrées alimentaires et d’animaux sur pied.

La moisson a été on ne plus abondante comme pour prendre Jésus Christ sur métaphore. Mais y avait-il dans cette foule autant d’ouvriers pour la justice sociale ?

Loin de moi l’idée de vouloir dénigrer le geste louable posé à l’intention des vulnérables. Je me félicite au contraire de savoir que quelque pauvre hère en ait profité pour recevoir une vache, une chèvre, un mouton, de la ration pour une semaine. Une vache, une chèvre ou un mouton, c’est de l’engrais garanti pour la fertilisation des sols et du lait pour la famille. Je n’ose pas penser qu’on puisse vendre un tel don! Hélas dans ce pays, l’on a connu des familles qui recevaient des vaches à travers le projet de repeuplement du cheptel et qui s’empressaient alors d’appeler quelque boucher : et la pauvre bête était convertie en monnaie pour s’offrir un vélo ou de la bière !

Dans son témoignage, Evariste Ndayishimiye, général de l’armée et actuel secrétaire général du parti présidentiel, a rappelé que le Burundi était loin d’être un pays pauvre. « C’est probablement le Canaan dont on parle dans la bible. Toutes les végétations qui poussent ailleurs se retrouvent ici. Mais certaines végétations que nous connaissons ici ne se trouvent nulle part ailleurs. Nos rivières fournissent de l’eau potable aux Américains, au monde entier. Notre sous-sol regorge de trésors. N’en déplaise aux colonisateurs qui se sont efforcés de semer la zizanie. La lutte armée nous a ouvert les yeux! Et nous avons compris que nous chérissons tous ce pays mais souffrons de certains maux: la cupidité, l’égoïsme, la concurrence déloyale.

Pour la petite histoire. Il y avait un compagnon de lutte qui avait attrapé une bergeronnette et voulait la manger. Elle le supplia de l’écouter d’abord car elle pouvait lui révéler quelque secret qui lui procurerait des richesses dans pareil. Et la bergeronnette de lui dire de ne jamais lâcher un trésor quand il l’a entre ses mains, ni se torturer à réfléchir de midi à quatorze heures sur la stratégie de gagner des fortunes.

Et pour lui révéler le dernier secret, la bergeronnette exigea de recouvrer d’abord la liberté. Une fois libre et installée sur une branche d’arbre, elle se moqua plutôt de son maladroit de chasseur de trésors qui avait commis l’erreur de la libérer car elle était, à ses dires, ce trésor sans pareil entre ses mains! »

Oui, le chiendent pousse bien au Burundi. La toundra, je ne crois pas ! Les spécialistes des faunes et flores nous diront ce qu’ils pensent de la logorrhée de notre politicien qui comprend le ramage des bergeronnettes!

La métaphore était-elle adressée aux compagnons de lutte des hommes forts du système qui ont lâché le pouvoir en espérant gagner plus dans la débâcle du mandat et du putsch de 2015? L’on aura compris que le slogan « carafashwe, ntiturekura » ne vient pas de quelque militant à l’excès de zèle mais bel et bien du sommet du système DD. Et la justice sociale dans tout ça ?

Le CNDD-FDD offre un congé de trois jours aux fonctionnaires et aux débrouillards de tous bords pour qu’ils s’adonnent aux bondieuseries. Un abandon de travail qui ne dit pas son nom car ces jours chômés sont payés au mépris de la réglementation en vigueur.

Allez savoir si certains cadres qui se sont rendus à cette croisade n’ont pas perçu des frais de mission ! Et l’on nous offre un spectacle d’offrandes soi-disant destinées aux vulnérables ? Pitié ! La justice aurait recommandé que tous les fonctionnaires qui n’ont pas presté ne touchent aucune rémunération pour ces trois jours, à l’exception de ceux qui sont en congé officiel et des agents de l’ordre ou du protocole qui accomplissent leur mission. Sinon, les vulnérables s’enfoncent dans la misère à cause de cette générosité en trompe-l’oeil.

Autre chose. Evariste Ndayishimiye a bien souligné que le sous-sol regorge de trésors. L’exploitation du nickel de Musongati et des terres rares a déjà commencé. Le trésor public est censé encaisser davantage. Dossier à suivre pas uniquement par OLUCOME !

Avant que l’exploitation du nickel n’ait commencé, une société qui convoitait le site a offert un bus saturé de technologies à la fondation Ubuntu de la Première Dame Denise Nkurunziza. Un cadeau d’une valeur d’un million de dollars. Des avances sur contrat ou avant-goût des fortunes à tirer de manière opaque de ce business ? Aussi longtemps que le système va multiplier les contrats de gré à gré pour les marchés de plusieurs millions de dollars, le sort des vulnérables ne saura s’améliorer au Burundi.

Très récemment, des révélations défilaient sur la toile sur le détournement, en RDC, des sommes à vous donner le vertige. Des enrichissements scandaleux derrière les marchés de fabrication des passeports biométriques. Au Burundi, la vérité est loin d’être étalée sur la place publique concernant le prix du passeport et du nouveau permis de conduire.

C’est ici des différends entre le système CNDD-FDD et la nation. Et Jésus Christ dit: » Quand tu vas offrir devant l’autel de Dieu et que tu te souviens d’avoir un différend avec ton prochain, abandonne ton offrande là et va d’abord faire la paix avec lui ». Si le CNDD-FDD déclare solennellement qu’aucun Burundais n’est son ennemi, combien de Burundais se sentent-ils lésés par le clientélisme, le favoritisme et un certain cynisme des leaders dudit parti qui prétend placer Dieu au-dessus de tout ?

Mais qu’à cela ne tienne ! Souhaitons que cette croisade inspire plus d’humanité à nos dirigeants pour que cessent les enlèvements, les exactions et l’oppression sur fond de terreur visant à appliquer à la lettre les conseils de la fameuse bergeronnette : » ne jamais lâcher les commandes de l’État, ce trésor sans pareil »!

KABUTO Daniel

Publicités

2 commentaires sur “CNDD-FDD: offrandes en abondance dans un pays en mal de justice sociale !

  1. Inzamba yavuze. Inzamba irararika. Si c’était un langage codé ?
    De plus, tout le monde s’inscrit dans la violation fragrante de la constitution ! Etat laïque ?
    Bravo Nkurunziza, vous venez d’avoir la bénédiction izuba ryaka avec prière sur le drapeau de votre parti à l’appui !
    Qui dit ou fait mieux ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s