Le Burundi se dotera d’aéroports secondaires pour désengorger l’unique aéroport international de Bujumbura

aéroport international de BujumburaLe Burundi se dotera dans un proche avenir des aéroports secondaires pour « désengorger » l’unique aéroport international de Bujumbura, a déclaré lundi à Bujumbura dans un communiqué Phillipe Nzobonariba, secrétaire général du gouvernement.

Dans ce cadre, M. Nzobonariba, qui est également porte-parole du gouvernement, a précisé que le gouvernement réuni dans un conseil des ministres tenu en fin de semaine dernière a adopté un projet de décret présidentiel portant sur la « déclaration d’utilité publique » d’un terrain destiné à la construction d’un aéroport secondaire à Kabamba en commune Gashikanwa dans la province nordique de Ngozi.

« Dans l’intérêt supérieur des collectivités locales et de la consolidation du processus de la sécurité nationale, le gouvernement burundais entend innover dans le secteur aéronautique en donnant un coup d’accélérateur au projet de mise en place des aéroports secondaires comme alternatives utiles de recours en cas de difficultés survenues à l’unique international de Bujumbura », a-t-il ajouté.

Le ministre burundais de l’Environnement, Célestin Ndayizeye, qui a défendu le projet ad hoc dans ce conseil des ministres, a signalé que le nouvel aérodrome de Ngozi sera érigé sur une superficie de 64 hectares.

En plus de la piste aéronautique, l’espace sollicité servira également à l’aménagement des infrastructures connexes propres à un aéroport, a expliqué M. Ndayizeye, citant notamment une aire de sécurité pour chaque extrémité de la piste, une aire de trafic d’au moins deux parkings avions, un terminal pour les passagers ainsi que des services d’assistance et de facilitation connexes.

Le gouvernement burundais, a-t-il révélé par ailleurs, est en train de monter aussi le projet de construction et de bitumage de la route Bururi-Gitega sur une longueur de près de 72 kilomètres carrés, et qui s’inscrit dans le cadre d’une stratégie nationale du développement du secteur du transport à travers le renforcement du réseau routier national et le désenclavement de toutes les régions burundaises.

French.china.org.cn |le 15-08-2017

Publicités

Un commentaire sur “Le Burundi se dotera d’aéroports secondaires pour désengorger l’unique aéroport international de Bujumbura

  1. L’usage du terme « désengorger » est à mon avis inapproprié parce que c’est loin d’etre le cas au regard du petit nombre d’avions qui attérissent à Bujumbura.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s