Sensibiliser sur l’utilisation d’une facture unique pour tous les commerçants

DSC07951Le commissaire des Taxes internes et recettes non fiscales à l’OBR (Office burundais des recettes) a effectué une descente dans certains magasins de la municipalité de Bujumbura le vendredi 4 août 2017. C’était pour sensibiliser les commerçants à se conformer à la loi dans la délivrance des factures. La loi prévoit que la facture doit comporter des mentions telles que les nom et prénom de l’acheteur, la nature de marchandise, la TVA (taxe sur la valeur ajoutée), la date, etc. Les commerçants ont jusqu’au début de septembre 2017 pour utiliser cette facture qui est normalement prévue par la loi.

Le commissaire des Taxes internes et recettes non fiscales à l’OBR (Office burundais des recettes) a effectué une descente dans certains magasins de la municipalité de Bujumbura le vendredi 4 août 2017. C’était pour sensibiliser les commerçants à se conformer à la loi dans la délivrance des factures. La loi prévoit que la facture doit comporter des mentions telles que les nom et prénom de l’acheteur, la nature de marchandise, la TVA (taxe sur la valeur ajoutée), la date, etc. Les commerçants ont jusqu’au début de septembre 2017 pour utiliser cette facture qui est normalement prévue par la loi.

Cette descente a débuté dans le quartier asiatique dans le magasin du « Groupe Ladak » où Jean Berchmans Niyonzima, commissaire des Taxes internes et recettes non fiscale a demandé si ledit magasin dispose des facturations conformes à la loi comme l’a rappelé dernièrement le commissaire général de l’OBR. La comptable de ce magasin a répondu par la positive. Pour ce, M. Niyonzima a rappelé que tous les magasins doivent utiliser la même facture. Après le «Groupe Ladak», la descente a continué vers l’avenue de l’Amitié au centre ville de Bujumbura.

Après la visite, le commissaire des Taxes internes et recettes non-fiscales a accordé à la presse une interview où il a parlé de l’objectif de cette descente. Il a indiqué que c’était pour sensibiliser tous les commerçants à se conformer à la récente note du commissaire général de l’OBR demandant à tous les commerçants d’utiliser une facture comportant les mêmes mentions. Ces mentions sont entre autres le nom et le prénom de l’acheteur, la nature de la marchandise, le prix d’achat, la TVA et la date a-t-il ajouté. Et tout commerçant a l’obligation de délivrer la facture à tous les clients et ceux-ci doivent rentrer avec pour se protéger car, les services de l’OBR auront à contrôler en cas de besoin.

S’exprimant sur les raisons qui ont poussé l’OBR à demander cette uniformisation dans la facturation, Jean Berchmans Niyonzima a dit que c’est pour se conformer à la loi d’une part et d’autre part c’est pour essayer de récupérer toute la TVA qui, jusqu’ici était difficile à recouvrer pour le trésor public. Mais avec cette facture unique, l’OBR trouvera des facilités de vérification et les commerçants vont cette fois-ci déclarer la TVA sur base des documents facilement vérifiables.

Amédée HABIMANA, http://www.ppbdi.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s