NDITIJE admet l’échec du CNARED

IMG-20170708-WA0010NDITIJE admet l’échec du CNARED

Lors de la rencontre de la diaspora burundaise de Liège, le président du CNARED a fait une déclaration des plus lucide en parlant de son organisation.

« Au CNARED, les gens croyaient que la lutte sera rapide et facile. C’est pour cette raison qu’on remarque aujourd’hui des crocs en jambe entre les partis politiques. Il existe maintenant des ego de certains qui cherchent la majorité dans la minorité. Et de conclure que les partis du CNARED se font des guerres internes oubliant que l’obstacle qui les avaient mis ensemble continue à se renforcer ».

Cette déclaration marquera les participants et pour plus d’un c’est celle qu’il faudra retenir de cette journée. Les autres orateurs ont refait le même verbiage que l’on entend sur les réseaux sociaux. Rien de nouveau.

https://veritasburundi.wordpress.com/blog/

Publicités

3 commentaires sur “NDITIJE admet l’échec du CNARED

  1. Tous les burundais cherchent la paix en priorité, y compris les partis politiques, le CNARED, la société civile…mais aussi le pouvoir en place. C’est mon avis. Comment y arriver? Ce sont les moyens mis en route, ou imaginés, qui contribuent finalement à s’éloigner de cette priorité. Il existe des démarches infaillibles, simples, mais difficiles pour certains qui se sont nourris de l’idéologie de la haine et de la vengeance. Ici, je ne cible personne! Le Respect mutuel entre Hutu, Tutsi et Twa, tous enfants du Burundi (en mettant de côté certaines histoires qui ne contribuent pas à réécrire l’Histoire), le respect de la vie humaine, la justice (le pouvoir judiciaire doit être indépendant de l’exécutif et du législatif, et être considéré comme l’un des fondements de la démocratie), la bonne gouvernance, l’éducation… sont quelques éléments de structuration de ces démarches infaillibles et simples (mais pas simplistes). A quand ce Respect mutuel? A quand ce respect de la vie humaine? A quand la justice indépendante?… Faudra-t-il attendre encore les 35, les 38 ans évoquées par un des intervenants? Je pense que les burundais attendent de sortir de ce cyclique scénario. Si les aînés ne le font pas, les jeunes, ethnies confondues, le feront un jour!

    J'aime

    • @PIUS
      « Si les aînés ne le font pas, les jeunes, ethnies confondues, le feront un jour! »

      J’ai peur que les jeunes contemporains sont déjà contaminés. Et qu’il faille attendre 50 ans (là aussi si pas de récidive entretemps), pour pouvoir oublier les souffrances infligées à quelques uns parmi nous.

      J'aime

  2. « Au CNARED, les gens croyaient que la lutte sera rapide et facile. »
    C’était un très mauvais calcul !
    1)Ceux qui ont quitté le Rwanda en 1959 ont repris le pouvoir en 1994 (35 ans plus tard)
    2)Ceux qui ont fuit le Burundi en 1972 ont repris le pouvoir en 2010 (38 ans plus tard) , je précise qu’en 2005 -2010 un Président qui était soumis à l’Assemblée nationale(qu’il ne pouvait pas dissoudre) n’avait pas de pouvoir.
    Monsieur Nditije, si ceux qui ont combattu des armées régulières leur fallait 35 à 38 ans pour y arriver, comment le CNARED pouvait-il combattre une armée (qui est une fusion de l’armée régulière et de la rébellion qui la combattait) et gagner le combat en un ou deux ans?
    Il fallait apprendre par ces deux cas (1 et 2) qui se sont passés chez nous et à côté de nous.
    Nous demandons à tous les politiciens de nous (Hutu,Tutsi, Twa et Autres) laisser vivre en paix; Le Burundi c’est notre mère patrie à nous tous. Si vous ne pouvez pas faire du bien à notre mère patrie, arrêtez au moins de pousser les enfants (nous) à s’entre-déchirer.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s