Reprise du dialogue inter-burundais courant juillet

CzI6q0ZUQAAmX-LReprise du dialogue inter-burundais courant juillet (bureau de la facilitation)

Le prochain épisode du dialogue inter-burundais aura lieu au cours de ce mois de juillet, a annoncé le bureau de la facilitation dans la crise burundaise.

«Nous nous préparons à relancer le dialogue inter-burundais au courant de ce mois de juillet. Tout est prêt, sauf quelques éléments et confirmations. Nous allons ensuite donner des invitations à tous les acteurs clés. Mais nous ne pouvons pas communiquer les dates aux médias avant d’informer les concernés », a indiqué Macocha Tembele, assistant permanent du facilitateur Benjamin Mkapa, lors d’une conférence de presse tenue mardi à Arusha ( Tanzanie).

Depuis plusieurs mois, le dialogue inter-burundais se trouve au point mort face au refus de Bujumbura de se mettre à la même table que l’opposition radicale qu’elle accuse d’être derrière la tentative de coup d’Etat de mai 2015 contre le régime en place.

Lors de sa dernière visite à Bujumbura en décembre dernier, Benjamin Mkapa avait promis de conclure ces pourparlers fin juin 2017, ce qui n’a toujours pas été fait à ce jour.

Selon le Bureau du Facilitateur, le non respect de ce calendrier est imputable aux protagonistes de la crise burundaise. «Nous, nous étions prêt à aider les protagonistes pour trouver une solution à la crise. Mais eux, ils ont refusé de s’asseoir ensemble autour de la table de négociation. Cela a été toujours pour une raison ou une autre, évoquée soit par le pouvoir ou l’opposition», a précisé Tembele.

De l’avis de nombreux observateurs, Bujumbura accorde plus d’attention et d’importance au dialogue interne piloté par la Commission nationale de dialogue interne (CNDI) contrôlé et financé par le pouvoir.

Créée en septembre 2015, cette Commission a rendu son rapport au Président Pierre Nkurunziza en mai dernier. Parmi ses recommandations phares figurent la révision de la constitution et la suppression de la limitation des mandats présidentiels.

Sans attendre les résultats du dialogue inter-burundais conduit par la Communauté est-africaine(CAE) sous l’égide du Facilitateur Benjamin Mkapa, le Président burundais Pierre Nkurunziza avait désigné, en mai dernier, une commission pour réviser la constitution.

L’opposition radicale a dénoncé ce forcing, arguant que réviser la constitution sans trouver une solution à la crise actuelle aggraverait la situation.

Depuis plus de deux ans, le Burundi traverse une grave crise politique et sécuritaire suite à la décision du Président Pierre Nkurunziza de briguer un 3ème mandat présidentiel jugé illégal par l’opposition et la société civile.

AA/Bujumbura/Jean Bosco, http://aa.com.tr/fr/afrique

Publicités

3 commentaires sur “Reprise du dialogue inter-burundais courant juillet

  1. Franchement comme tu le dit, c’est dans ta petite logique! je sais que tu n’es pas bête à telle enseigne que tu ne peux pas comprendre où se trouve la différence entre dialogue inter-burundais et dialogue externe. Oser dire que dialogue inter-burundais = dialogue externe, c’est déjà montrer que vous n’avez rien compris de la politique internationale durant les plus de dix ans de pouvoir que vous venez de passer sur Bujumbura. La preuve érroquant en est de vos tapages radio-Communications que vous ne césser jamais d’adresser aux pays voisins et étrangers comme si eux aussi n’avaient pas la langue et la bouche pour faire sortir  » Amajambo y’ibiterasoni » comme vous le faites! Cela montre bien combien votre niveau diplomatique est faible pour ne pas dire que vous avez échoué lamentablement sur la scène internationale! laissez les paysans vaquer aux activités car sans leurs houes, ils ne peuvent pas  » Gutamira akajumbu kadaharuye be n’umukubi », alors que vous les prétandants politiciens disent haut et fort que dialogue inter-burundais est le plus important et nécessaire! L’intelligence n’est pas confusion à l’amour car la source de l’amour n’est pas basée sur des théorèmes et des axiomes! Ooooh mon oeil!

    J'aime

    • « Franchement comme tu le dit, c’est dans ta petite logique! je sais que tu n’es pas bête à telle enseigne que tu ne peux pas comprendre où se trouve la différence entre dialogue inter-burundais et dialogue externe »
      Monsieur/Madame Munico,
      Dans quel autre pays au monde,des citoyens organisent-ils d’interminables dialogues externes comme les Burundais ?
      Le dialogue interne n’est-il pas terminé ? Pourquoi dit-on que le dialogue est en panne et au point mort ?
      Si je vous comprends le dialogue externe c’est pour la politique internationale.Sauf que dans ce dialogue externe les participants ne sont pas les délégués des différents pays, c’est toujours entre les Burundais comme pour le dialogue interne.
      Dans quel pays au monde on organise un dialogue pour les citoyens de l’intérieur du pays et un autre dialogue pour les citoyens de l’extérieur du pays ?
      Un pays avec deux sortes de citoyens: Citoyens internes avec un dialogue à eux et les citoyens externes avec un dialogue à eux. Les citoyens internes et les citoyens externes auront-ils un jour un dialogue commun ? C’est en ce moment là que la communauté internationale va nous respecter.

      J'aime

  2. « De l’avis de nombreux observateurs, Bujumbura accorde plus d’attention et d’importance au dialogue interne piloté par la Commission nationale de dialogue interne (CNDI) contrôlé et financé par le pouvoir
    Est-il normal ou pas ?
    Le dialogue est inter-burundais, une affaire entre les Burundais. Il y a des millions de Burundais qui interviennent dans le dialogue interne et quelques cinquante personnes qui interviennent pour le dialogue externe.
    Le dialogue inter-burundais est qualifié d’être au point mort à cause des difficultés du dialogue externe.
    Autrement dit : dialogue inter-burundais = dialogue externe.
    Où est le peuple burundais dans tout ça; puisque c’est lui qui doit se réconcilier avec lui-même par un dialogue?
    Les génocides n’ont-ils pas lieu sur le peuple à l’intérieur du pays ?
    Le dialogue doit-il être très loin des gens qui ont vécu des atrocités et qui ont besoin de se réconcilier ?
    Dans ma petite logique, je n’y comprends absolument rien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s