Rencontre du chef de l’État avec les candidats officiers

35543508232_a39a60c5f5_zIls ont été invités à être unis et à émettre sur la même longueur d’ondes

Dans le cadre du Programme d’éducation à la citoyenneté et formation patriotique, le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza, a rencontré, le mardi 4 juillet 2017, les candidats officiers de l’Institut des cadres militaires (Iscam). Il s’agissait de leur enseigner sur « la moralisation de la société burundaise » qui était le thème du jour.

Après cette rencontre, le porte parole du ministère de Défense nationale et des anciens combattants, colonel Gaspard Baratuza, a indiqué à la presse que c’était pour la deuxième fois que le chef de l’Etat s’est rendu à l’Iscam pour une séance de formation à l’endroit des candidats officiers car lors de sa dernière visite, il y a trois mois, il avait promis de revenir.

Selon M. Baratuza, ce thème était articulé sur trois principaux points, à savoir : l’unité, la culture et la langue maternelle. Ainsi, le président de la République a dit que les membres d’une société, une fois unis, peuvent consolider une nation solide qui est bâtie autour d’une communication comprise par tout le monde de la même façon. Selon lui, pour y arriver, il faut que les gens parlent un même langage et non pas créer des divisions autour d’un même sujet. D’après le chef de l’Etat, lorsqu’on dit que l’union fait la force, cela est possible quand les gens émettent sur la même longueur d’ondes. Et pour émettre sur la même longueur d’ondes il faut que la langue de communication soit aussi comprise de la même manière. Il a donné l’exemple du tour de Babelle qui a été construit et qu’à un certain niveau, les gens n’ont pas pu aller au delà, car il y a eu diversité de langues. Donc, une langue est très importante pour la continuité d’une nation car lorsqu’on communique et qu’on émette sur la même longueur d’ondes, cela fait avancer le pays.

Les jeunes doivent inculquer la culture de nos ancêtres

Au cours de ces enseignements, le commandant suprême des Forces de défense a souhaité que cette cohésion de la société basée autour d’une culture ancestrale avec des volets positifs soit encrée dans la conduite quotidienne des jeunes et surtout les candidats officiers qui sont les futurs meneurs d’hommes. Il a rappelé que chacun doit avoir un objectif car quelqu’un sans ambition est perdu à l’avance. Alors la génération actuelle, y compris les jeunes qui sont à l’Iscam, sont le Burundi de demain ; ils seront les leaders de ce pays. C’est la raison pour laquelle ils doivent s’imprégner de la culture de nos ancêtre après avoir fait une analyse afin de déceler ce qui est bon pour avancer, a recommandé le chef de l’Etat.

Le chef de l’Etat a aussi conseillé aux jeunes de bannir le comportement d’avaler la culture étrangère sans analyser ce qui est bon ou mauvais. Selon lui, il faut que l’intellectuel puisse distinguer le bon du mauvais et à partir de la culture, et des victoires de nos ancêtres comme Ntare Rushatsi Cambarantama, Mwezi Gisabo, Mwambutsa Bangiricenge, le prince Louis Rwagasore, Pierre Ngendanduwe, etc. Ces exemples servent de modèle pour les générations futures. Il a invité aussi les jeunes à lire les livres et demander aux aînés comment les Burundais ont pus résister face aux agressions extérieures.

D’après M. Baratuza, cela a été une séance très animée où les candidats officiers ont eu l’occasion de poser des questions d’éclaircissement. Le chef de l’Etat a promis de revenir encore une fois dans trois mois.

Astere NDUWAMUNGU, http://www.ppbdi.com

Publicités

Un commentaire sur “Rencontre du chef de l’État avec les candidats officiers

  1. Agashitsi kakera kavumbika umuriro. Urakoze Président guhanura no kwisunga akaranga ka Basogokuru, canke abarwana shaka bakubanjirije mu Kuyoborana Ubuhanga, Ubuntu n’Urukundo vyabaranga. Abo Bagabo udondaguye aho haruguru Barabagabo ntibari Umugani, ntibari ba Nsumirinda. Komera kumuheto rero Président Ukingire igihugu ibihuha n’urusaku rubi, gurtyo igihugu kizokogorora impore. Ntawuvuka rimwe ngo yuzure ingovyi. Ukomeze uhumurize aho mururwo Ruhongore rwabo bazoba Intwaza-ngabo Muntwara-Miheto. Iyo urugamba rushushe nibo baja imbere gukingira abarundi. Ugushira hamwe, basoneranira kuko Uburundi n’Ubwacu ntawe Tubusiganya. Nayo nitwakomeza kwisamburirako nk’Ihene, nitwakomeza gutabagura ubwo Burundi, umusurusuru wo Kububarira uzotugora kuronka. Rwagasore yarayamaze ati : Uburundi ntibwigeze bugwa mwisanganya. Ikibi ntikizira kuba kizira gusubira. Ca Make Muce ikiyago mubogore Uburundi. Abihenda ubabere Umuvyey nakere ngoi Imbabazi zigira abavyeyi. Twisunge Imana yo Muremyi w’ikiremwa Munti. Mukomere Président NKURU

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s