Violents incidents entre Burundais et Rwandais au Malawi

61f50b13a4d54973b674a2932c98035c_18Les autorités du Malawi ont condamné vendredi de violents incidents qui ont récemment opposé des réfugiés originaires de communautés rivales du Rwanda et du Burundi dans un camp proche de la capitale administrative du pays Lilongwe.

« En tant que pays hôte, nous sommes très déçus de ce comportement. Cela doit cesser sur le champ », a déploré la ministre malawite de l’Intérieur et de la Sécurité, Grace Chiuma, dans un communiqué.

Ces derniers jours, la presse locale a rapporté de vives tensions entre Rwandais et Burundais dans le camp Dzaleka, à une quarantaine de kilomètres de Lilongwe.

Le quotidien The Nation a fait état de « meurtres » entre communautés tutsi et hutu des deux pays. Interrogé par l’AFP, un porte-parole de la police locale, Richard Kaponda, les a démentis, ne confirmant qu’un « incident isolé ».

« Nous sommes là pour vous assurer sécurité et protection, alors lorsque vous commencez à vous battre à cause de rancœurs qui vous opposent dans vos pays (…) nous sommes très déçus », a insisté la ministre Chiuma, sans donner plus de détails.

Le Malawi accueille quelque 29.000 personnes à Dzaleka, dont une moitié originaires de République démocratique du Congo (RDC), selon le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), qui s’est refusé à tout commentaire sur la situation des réfugiés du camp de Dzaleka.

Les relations entre le Burundi et le Rwanda sont exécrables. Bujumbura accuse son voisin du Nord d’entraîner sur son sol des réfugiés burundais pour déstabiliser le régime du président Pierre Nkurunziza, ce que Kigali nie.

Le génocide rwandais a fait 800.000 morts en 1994 selon l’ONU, pour l’essentiel dans la minorité tutsi, et contraint des dizaines de milliers de personnes à l’exil, pour l’essentiel de la majorité hutu.

Aux termes d’un accord signé en 2009 entre Kigali et le HCR, les Rwandais qui ont fui au Malawi peuvent y solliciter un permis de séjour temporaire ou la citoyenneté malawite.

Avec AFP, 16/06/2017, https://www.voaafrique.com

Publicités

2 commentaires sur “Violents incidents entre Burundais et Rwandais au Malawi

  1. L’ONU n’a qu’à constater que les autorités burundaises qu’on ne cesse de salir ont fait un travail énorme pour réconcilier les Burundais.
    Les Burundais savent maintenant qu’ils ne doivent plus jamais se battre pour des raisons ethniques:Chacun dit qu’il est Hutu, Tutsi ou Twa sans gène alors qu’avant on pouvait faire la prison pour avoir troublé l’ordre public en le disant.
    Nous sommes un même peuple qu’on a divisé en ethnies imaginaires pour des raisons de colonisation.
    .

    J'aime

    • Quelle réconciliation, Mr NTAHITANGIYE, tu n’as pas honte ? Quand des gens sont contraints à l’exil, les autres massacrés, d’autres encore porté-disparu ou torturés par le SNR !!! Tu crois que le mensonge aura toujours le dessus ?
      Imisi y’igisuma iraharuye. on a beau se camoufler, on finit toujours par être découvert. Amabi ariko akorerwa abarundi ngo ni réconciliation, azoteba aje ahabona, maze abayakoze bazokubitwe inkoni mu gahanga.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s