Remise officielle du journaliste Anthéditeste Niragira au CNC

Anthéditeste NiragiraIl avait été appréhendé par les forces de l’ordre et de sécurité congolaises

Le porte-parole et conseiller principal chargé de la communication au ministère de la Sécurité publique, Pierre Nkurikiye a procédé le mardi 23 mai 2017, à la remise officielle du journaliste de la radio internationale Allemande « Deutsche Weller au Burundi» au Conseil national de la communication (CNC). Anthéditeste Niragira avait été appréhendé, le mercredi de la semaine passée, par les forces de l’ordre et de sécurité congolaise, l’accusant du défaut d’accréditation pour œuvrer sur le sol congolais.

Selon le porte-parole au ministère de la Sécurité publique Pierre Nkurikiye, Anthéditeste Niragira s’était rendu, le mercredi 17 mai 2017, en République démocratique du Congo (RDC), où il voulait se rendre au camp des réfugiés burundais qui se trouve à Kavimvira en RDC pour exercer habituellement son métier de journalisme. Il avait été arrêté par les services de l’ordre congolais pour défaut d’accréditation, d’autorisation d’accès au camp des réfugiés de Kavimvira et suspicion d’espionnage.

Quant à Aimé Divine Niyokwizigirwa, vice-présidente du CNC, elle a remercié très vivement les forces de l’ordre et le Service national de renseignement burundais (SNR), d’avoir fait rentrer à la maison M. Niragira. Mme Niyokwizigirwa a profité de l’occasion pour informer les autres journalistes que les documents sont nécessaires chaque fois qu’ils veulent aller exercer leur métier à l’étranger. Pour M. Niragira, il a accepté qu’il a commis une faute mais qu’il ne recommencera plus.

Lutter contre le banditisme et autres sortes de crimes

Après la remise du journaliste et correspondant de la radio internationale allemande « Deutsche Weller au Burundi», Anthéditeste Niragira au CNC, M. Nkurikiye a poursuivi directement à la lecture de deux communiqués de presse. Le premier communiqué concerne le démentèlement d’un groupe de bandits armés ayant fusillé, le samedi soir de la semaine passée à l’endroit appelé Kigara-Mango sur la route menant vers Gatumba, un commerçant nommé Hilaire Mohamed , originaire de la province de Gitega. « Et cette bande est constituée par sept hommes dont un certain Disco Miburo, caporal chef dans l’armée nationale mais actuellement déserteur.

M. Miburo a affirmé que c’est lui qui a tué M. Mohamed dans le but de pouvoir lui depouiller de son argent », a précisé M. Nkurikiye. Dans le but de lutter contre ce genre de crimes, M. Nkurikiye a également indiqué que les enquêtes se poursuivent afin de pouvoir appréhender tous les autres malfaiteurs qui travaillent en collaboration avec cette équipe qui se trouve actuellement dans les mains des services de sécurité. Il a aussi signalé que dans cette bande, les rôles sont partagés parce qu’il y a ceux qui sont chargés de la filature des victimes ; les autres passent à l’action et d’autres sont chargés de suivre les mouvements des policiers qui se trouvent dans la localité.

Le deuxième communiqué concerne également le démentèllement d’une autre bande de deux voleurs qui ont été appréhendés hier par la police en train de voler les biens et les objets dans les véhicules des clients auprès de la Banque de crédit de Bujumbura (BCB) en utilisant les fausses clés de contact passe partout. M. Nkurikiye a dit que les travailleurs de la banque les ont localisés à travers les caméras de surveillance et ont appelé la police.

Avit Ndayiragije, http://www.ppbdi.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s