Interview de la RBI avec SE SINDIMWO Gaston: Le XVIIIè sommet ordinaire des chefs d’États de l’EAC a été une occasion de clarifier la situation du Burundi

Le XVIIIè sommet ordinaire des chefs d’États de l’EAC a été une occasion de clarifier la situation du Burundi (interview de la RBI avec SE SINDIMWO Gaston)

IMG-20170521-WA0012

Publicités

Un commentaire sur “Interview de la RBI avec SE SINDIMWO Gaston: Le XVIIIè sommet ordinaire des chefs d’États de l’EAC a été une occasion de clarifier la situation du Burundi

  1. « Ceux que les dieux veulent perdre, ils les rendent fous » affirme un adage. Le Burundi est une insignifiance économique, politique et morale dans l’EAC pour ne pas parler de l’UE. L’UE n’a pas besoin du Burundi car c’est un pays misérable et arriéré qui ne sait même pas fabrique une aiguille ou une boîte d’allumettes. Notre seule et unique exportation dans l’EAC ce sont les réfugiés. L’Accord de Partenariat économique est pour les pays industrialisés comme le Kenya ou qui y aspirent comme le Rwanda. La puissante VW installe au Rwanda déjà une usine de fabrication de voitures VW. Le Kenya et le Rwanda n’accepteront jamais de perdre le marché européen. Ils préfèreraient quitter l’EAC. Après le Brexit, on va avoir le Kexit et le Rwaxit.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s