Le parquet général « s’insurge contre les rumeurs » sur la disparition d’un ex-parlementaire

Sylvestre NyandwiLe parquet général du Burundi « s’insurge contre les rumeurs » qui circulent sur la disparition d’un ex-parlemetnaire alors que l’enquête y relative n’a pas encore été clôturée, a indiqué samedi le procureur général de la république, Sylvestre Nyandwi, dans un communiqué.

Parlementaire de la circonscription électorale de Makamba (sud) sur une liste du Conseil National pour la Défense de la Démocratie-Forces pour la Défense de la Démocratie (CNDD-FDD, 1er parti politique au pouvoir) de 2005 à 2010 (sénateur) et de 2010 à 2015 (député), Oscar Ntasano reconverti en homme d’affaires après ses mandats électoraux, est porté disparu depuis le 20 avril.

Il gérait jusque-là « Nonara Beach Hotel », un établissement hôtelier basé au nord-ouest de la province urbaine de Bujumbura-Mairie et situé près du littoral du lac Tanganyika.

Le communiqué précise qu’en date du 21 avril, la police a été saisie d’une plainte de l’épouse d’Oscar Ntasano, laquelle a déclaré que son mari a quitté la maison dans la matinée du 20 avril à bord de son véhicule.

Le 23 avril, le véhicule de M. Ntasano a été retrouvé accidenté près de la rivière Buyongwe, province de Muyinga. Dans ce véhicule se trouvait un certain Lambert Bitangimana retrouvé mort, lequel était connu de la famille Ntasano, ajoute le communiqué.

Le parquet général signale également qu’à l’état actuel des enquêtes y relatives et qui sont toujours en cours, « plusieurs personnes ont déjà été interrogées, tandis qu’une personne est en garde à vue ».

L’agence Bujumbura News a rapporté samedi que « certains exilés, rongés par la haine contre le pouvoir en place », a tenté d’endosser l’affaire aux autorités burundaises.

French.china.org.cn |  le 30-04-2017

Publicités

3 commentaires sur “Le parquet général « s’insurge contre les rumeurs » sur la disparition d’un ex-parlementaire

  1. On peut parier que l’ONU continuera à se comporter comme si rien ne s’était passé! Comme si les balivernes de la «justice» avaient encore un sens quelconque au Burundi.

    J'aime

  2. Mbonimpa Pierre Claver waramenje, comment peux-tu affirmer les choses dont tu n’as pas été témoin? Dire que c’est le pouvoir de Nkurunziza qui a tué cet ex-parlementaire est facile mais le démontrer te sera difficile. Les sindumuja ont toujours commis des meurtres pour enfin tenter de les faire endosser au pouvoir actuel, on te connait vieux radoteur.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s