Le 27 avril 2007, une date qui parle et qui témoigne (par Honorable RADJABU Hussein)

Honorable RADJABU Hussein27 AVRIL 2007: UNE DATE QUI PARLE ET QUI TÉMOIGNE

HALTE AU 3ÈME MANDAT ET PLUS !!! C’EST LA VOIX DU PEUPLE ET AUSSI LA  VOIX DE DIEU QUI ALERTE.

Contrairement à ce que certaines personnes s’imaginent, la crise politico-sécuritaire qui prévaut actuellement au Burundi ne date pas d’aujourd’hui. Elle est le prolongement de la mauvaise gouvernance qui caractérise le pouvoir dictatorial de NKURUNZIZA depuis 2007.

En effet, tout a commencé avec le dossier louche relatif à l’attribution du  marché des haricots de la Police Nationale (2005) suivi du dossier FALCON 50 ainsi que d’autres dossiers accablant de corruption, de malversations économiques et financières….. Il y a aussi  la création du fameux conseil des sages qui visait le  limogeage stratégique  de l’Hon. Hussein RADJABU afin de réussir  son arrestation illégale et son emprisonnement à la Prison Centrale de MPIMBA le 27 avril 2007.

Comme la cerise sur le gâteau, le dossier du troisième mandat  qui avait été évoqué lors du Congrès Extraordinaire de Gitega en 2004 et à Bujumbura en 2005 elle constitue l’une des causes principales de cette crise. En 2015 et précisément dès le 25 Avril l’affichage officiel des ambitions de Pierre NKURUNZIZA a été  véritablement la goutte qui a fait déborder le vase ! En effet, au cours de ce Congrès d’août 2004 , il avait été convenu qu’aucun Président de la République ne pourra diriger le pays au-delà de deux mandats consécutifs. Mais Pierre NKURUNZIZA ne l’a pas entendu de cette oreille ; il a plutôt décidé d’emprisonner l’Hon. Hussein RADJABU sous une imaginaire inculpation d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat et de renvoyer en même temps vingt-deux (22) Députés de l’Assemblée Nationale pour avoir contesté la violation des textes juridiques du Parti CNDD-FDD ainsi que la loi régissant les Partis politiques et la Constitution du Burundi !

Au cours de sa détention illégale, l’Hon. Hussein RADJABU a été non seulement privé de toute visite familiale mais aussi victime de la levée de l’immunité parlementaire dans des conditions des plus illégales et inconstitutionnelles notamment en le livrant pieds et poings liés à la justice.

L’Hon. Hussein RADJABU fut condamné à 13 ans de servitude pénale. Cependant, les fervents défenseurs de la démocratie décidèrent de le libérer avant terme estimant que le pays a grandement besoin d’un leader populaire, charismatique et unificateur pour le délivrer du système tyrannique du fantômas-pasteur Pierre NKURUNZIZA.

Aujourd’hui, deux années viennent de s’écouler alors que de nombreux burundais innocents croupissent injustement dans les différents cachots et prisons (plus de 8000 personnes) ainsi que dans des maisons d’arrêts inconnues. Au même moment, des assassinats sauvages, des enlèvements, des cas de tortures, des exécutions extrajudiciaires, etc. sont perpétrés au quotidien tandis que quatre cent mille (400.000) ont déjà fui le pays !

Aujourd’hui encore, le pays connaît une récession sans nom, une violation massive et horrible des droits humains, un malaise généralisé au sein de l’Armée et de la Police ! Bref, une insécurité généralisée sur tout le territoire burundais qui risque d’embraser demain la sous-région!

Par ailleurs, une partie non négligeable de la population burundaise meurt de faim pendant que d’autres sont incapables de joindre les deux bouts du mois ; la monnaie étant actuellement en pleine dévaluation de façon effrénée !

La conséquence que l’on peut tirer de cette situation est que le Burundi est devenu, hélas, le pays le plus pauvre de la planète, tant les caisses de l’Etat sont vidées par ceux-là même qui devraient en assurer la protection, à commencer par Pierre NKURUNZIZA !

Ceci étant, le Burundi n’a d’autres choix que de recourir à ses amis, ses partenaires et ses voisins pour solliciter une fois de plus leur soutien moral dans la résolution pacifique de cette crise. Et le plus tôt serait le mieux d’autant que le peuple est fatigué, le peuple est désespéré, le peuple souffre énormément de la désolation, de l’amertume et de l’affliction, des douleurs, de la faim, de la misère, etc. Si rien n’est fait dans l’immédiat, la communauté internationale en assumera l’entière responsabilité car le peuple burundais se lèvera tôt ou tard pour se défendre, défendre les siens et sa patrie.

Oui, c’est un devoir, certes, pour tout un chacun de libérer son pays ou tout simplement d’intervenir pour mettre fin à cette crise qui n’a que trop durer. Mais la prudence et la vigilance sont nécessaires pour éviter de tomber dans les mains des escrocs, des farceurs, des imposteurs et des charlatans de tout acabit. Il incombe par conséquent  au peuple burundais de s’assurer à priori de la nature de la mission à accomplir, des moyens humains, matériels et logistiques disponibles, de la compétence, de l’expérience, de l’intégrité et de la probité des encadreurs. En effet, il a été constaté que depuis un certain temps, un groupe de personnes sans foi ni loi sillonnent le monde pour collecter des fonds au nom de l’un ou l’autre mouvement citoyen alors qu’en réalité cet argent est utilisé  à d’autres fins ! Bien plus, ils ne remplissent pas les conditions minimales requises pour opérer un quelconque changement au Burundi. Leur objectif majeur est la collecte des fonds qu’ils utilisent comme bon leur semble ; la vie ou l’avenir de ces jeunes qu’ils envoient n’importe où et n’importe comment sans préparation et protection préalables ne constitue que le cadet de leurs soucis !

Unis, nous vaincrons car notre prise de conscience, notre cohésion, notre unité et notre détermination, renforceront certainement notre voix qui est en même temps notre force. Halte au 3ème mandat ou plus de deux mandats  c’est l’ordre donné par le peuple burundais .Ce ton ou cette voix nous guide  !Elle est réellement notre force .Étant réellement  la voix du peuple  celle-ci est bel et bien la voix de Dieu.

ENSEMBLE NOUS VAINCRONS.
Hussein RADJABU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s