Un ex-militaire rwandais en partance pour le Burundi arrêté en Tanzanie

Innocent SagahutuLes agents d’immigration tanzaniens ont déclaré vendredi avoir arrêté un ex-militaire rwandais condamné par le Tribunal pénal international du Rwanda (TPIR) pour génocide.

Ally Dady, agent d’immigration de Kagera, en Tanzanie, a déclaré que les autorités locales ont arrêté Innocent Sagahutu dans le district de Ngara alors que celui-ci tentait de traverser la frontière pour se rendre au Burundi.

Innocent Sagahutu, qui était capitaine de l’armée rwandaise avant le génocide de 1994, a été condamné et a purgé une peine de 15 ans d’emprisonnement pour son rôle dans le génocide. Après sa sortie de prison, M. Sagahutu n’a pas encore trouvé de pays d’accueil, et il a besoin d’une autorisation spéciale pour se rendre dans le nord de la Tanzanie, a expliqué M. Dady.

L’ancien officier de l’armée rwandaise a essayé de traverser la frontière pour aller au Burundi sans papiers valides, ce qui a conduit à son arrestation, a ajouté M. Dady.

M. Sagahutu a affirmé quant à lui qu’il avait sur lui tous les papiers autorisant son voyage et que les agents d’immigration à Ngara n’ont pas bien lu ses documents avant de l’arrêter.

L’ancien militaire rwandais fait partie des 10 ressortissants rwandais qui n’ont pas encore trouvé de pays voulant les accueillir, après avoir purgé des peines d’emprisonnement pour leur rôle dans le génocide rwandais, ou après avoir été acquitté. La plupart d’entre eux vivent dans un centre de détention spécial de l’ONU à Arusha.

French.china.org.cn |  le 21-04-2017

Publicités

Un commentaire sur “Un ex-militaire rwandais en partance pour le Burundi arrêté en Tanzanie

  1. C’est à l’approche du sommet des Chefs d’Etat de EAC sur le Burundi que ce Monsieur quitte Arusha sans être aperçu , vu son âge, pour se retrouver à la frontière avec le Burundi (Ngara) ?
    Le centre de détention spécial de l’ONU à Arusha est bien gardé vu la qualité des détenus.
    Comment celui -là a-t-il pu sortir du centre et voyager vers un pays où la même ONU est en train de dire qu’il se prépare des catastrophes et avec quels moyens pour y vivre ?
    Puisqu’il fait parti de 10 personnes pour qui l’ONU doit chercher un pays d’accueil, que fait Monsieur le Droit de l’homme à l’ONU qui ne voit que des catastrophes au Burundi ?
    L’ONU a-t-il contacté le Burundi pour accepter de l’accueillir sur son sol ?
    Puisque les 10 personnes ont purgé leur peine et d’autres acquittés pourquoi ne retourneraient-ils pas au Rwanda ? Le Rwanda se méfie -t-il du verdict de la justice internationale ?
    Pourquoi l’ONU demande au Gouvernement du Burundi de dialoguer avec les putchistes quand la même ONU ne sait pas quoi faire avec les gens qui ont déjà purgé leur peine?
    Il y a l’odeur d’un montage pour salir le Burundi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s