L’épidémie de paludisme « en train d’être maîtrisée »

paludismeLes autorités burundaises ont affirmé que l’épidémie de paludisme est « en train d’être maîtrisée » au Burundi suite à des actions depuis deux mois par le ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida (MSPLS) en synergie avec les partenaires traditionnels comme l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF.

« Aussitôt cette épidémie déclarée, toutes les structures sanitaires burundaises, en synergie opérationnelle avec les partenaires traditionnels dont l’OMS, ont élaboré rapidement un plan de riposte, focalisé sur la prévention et la prise en charge contre le paludisme », a expliqué mardi dans un point de presse Dionis Nizigiyimana, directeur du PNILP (Programme National Intégré de Lutte contre le Paludisme).

Le 13 mars dernier, la ministre burundaise de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, Dr Josiane Nijimbere, a déclaré officiellement que le Burundi fait face à une « épidémie de paludisme » sur base d’une expertise technique de l’OMS et des données réunies par le SNSE (Système National de Surveillance Epidémiologique).

Evoquant des actions spécifiques menées sur terrain dans le cadre d’une « guerre engagée » contre l’épidémie de paludisme au Burundi, le directeur du PNILP a cité notamment le déploiement du personnel de santé au niveau central pour « prêter main forte » aux équipes sanitaires travaillant dans les centres de santé implantés à travers le Burundi.

Les autorités sanitaires burundaises ont recouru également au système de « ciné mobile » pour apporter une valeur ajoutée à la campagne de prévention contre le paludisme dans les entités provinciales (Kirundo, Muyinga, Karusi et Cankuzo) les plus affectées par l’épidémie, ainsi que dans cinq autres entités (Ngozi, Kayanza, Gitega, Ruyigi et Rutana) également touchées par l’épidémie, a-t-il révélé.

Sur le volet prévention contre le paludisme, le directeur du PNILP a indiqué que le gouvernement burundais et ses partenaires ont organisé au cours de la semaine dernière des activités de pulvérisation intradomiciliaire dans les districts sanitaires de Buye et de Kiremba relevant de la province sanitaire de Ngozi (nord), ainsi que dans le district sanitaire de Gashoho dépendant de la province sanitaire de Muyinga (nord-est).

Il a saisi l’occasion pour annoncer que sous l’angle du « front de la prévention » contre l’épidémie de paludisme, le Burundi projette d’organiser en juillet prochain une campagne de distribution de masse des MIILDA (Moustiquaires Imprégnées d’Insecticides à Longue Durée d’Action).

Dans le cadre de la prévention contre l’épidémie de paludisme, le Burundi avait organisé en décembre dernier, une campagne de distribution des MIILDA en faveur des « groupements sociaux » comme les camps militaires et policiers, les écoles et les écoles à système d’internat.

French.china.org.cn |  le 11-04-2017

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s