Deux IMBONERAKURE tués, selon un mouvement armé

colline de RutegamaATTAQUE REBELLE A RUTEGAMA, GITEGA:
Deux Imbonerakure tués, selon un mouvement politico-armé qui préfère garder l’anonymat.

Dans la nuit du Samedi dernier vers 21h00, des combattants armés d’un mouvement politico-armé ont attaqué un groupe des militaires, policiers et imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir)  qui effectuaient une patrouille à  GITEGA (province du centre du pays) dans la zone Gitega-rural sur la colline de Rutegama.

Selon les sources policières de Gitega, il s’agirait des « assaillants » qui auraient attaqué des commerçants venant de Makamba, et dont une personne serait morte sur le champ et une autre grièvement blessée. Quatre personnes dont un Mutwa surnommé Gabriel auraient été arrêtés, soupçonnés de collaborer avec les « assaillants »

Par ailleurs, la population de Rutagama témoigne avoir entendu des coups de feu à l’arme lourde et de grenades jusque tard dans la nuit du Samedi, et confirme la confrontation entre les forces de l’ordre et des combattants d’un groupe armé inconnu.

Notre correspondance sur place a pu s’entretenir avec le porte-parole des soi-disant « assaillants », qualificatif utilisé par le gouvernement burundais pour qualifier les groupes armés qui opèrent clandestinement dans le pays depuis 2015. Selon ce porte-parole du groupe rebel qui a préféré garder l’anonymat, il s’agit bel et bien d’une attaque contre une patrouille mixte composé des militaires, policiers et Imbonerakure. L’attaque qui a duré des heures aurait causé la mort de deux Imbonerakure, en plus de membres des forces de l’ordre blessés.

Selon le même porte-parole des rebelles, des combattants du mouvement anonyme seraient en train d’être implanté dans tout le pays, pour entamer une lutte politico-armée contre le pouvoir dictatorial du CNDD-FDD.

Rappelons que durant le même weekend passé, le porte-parole de la police burundaise avait affirmé que quatre « assaillants » avaient été tués vendredi soir à BUBANZA (province frontalière du Sud-Kivu), au cours d’une attaque de « bandits armés », une autre terminologie utilisée par le gouvernement burundais pour désigner les rebelles. La police aurait procédé également à l’arrestation de plusieurs civils soupçonnés d’être complices avec les « assaillants ».

Les forces de l’ordre burundaises ne parviennent pas à freiner l’avancement des groupes armés qui se sont activés depuis que le président Pierre Nkurunziza a décidé de briguer un 3e mandat considéré d’illégal par l’opposition.

Ces violences ont déjà causé la mort de plus de 3000 à 5000 victimes dont des cas d’assassinats extrajudiciaires et des disparitions forcées ; et ont poussé à  l’exil plus un demi-million de Burundais.

HENGEKA Richard pour l’Agence BUJUMBURA News

Publicités

6 commentaires sur “Deux IMBONERAKURE tués, selon un mouvement armé

  1. Vous parlez de Gitega-Gitega Rural sur la Colline Rutegama mais curieusement vous montrez sur carte la Province de Muramvya qui a sa colline Rutegama n’ayant meme de frontiere avec Gitega-Rural! Quelle ignorance de la Geographie du Burundi

    J'aime

  2. Hahahaha…muti demandez leur d’attaquer…ako n’agasema…ibitero bizobagwako giturumbuka nku munsi w’igisuma…ico gihe hazoba amaborogo atigeze kubaho mu burundi… mbe muzohungira he? Nta hamwe, bivuga ngo muzohonera mugihugu, kandi nta mwana numwe azokwibuka ko cndd fdd yigeze kubaho mu burundi mwa bivume!

    J'aime

  3. Bravo à nos chèrs révolutionnaires… petit à petit l’oiseau fait son nid…à cet imbonerakure qui pense qu’ils sont les seuls à regner ds la population, vous rêvez car à chaque enterrement et dans vos morgues ns avonq des agents qui ns renseignent…encore plus ns soes présents dans vos policiers et militaires, et même infiltrés dans vos Imbonerakure. Alors, si on peut dinstinguer la nuit de quel mort il s’agit? Mille fois oui surtout gd il s’agit d’un Imbonerakure (hutu ou tutsi) … bandes d’assassins… vous voulez la guerre vous l’aurez, ntimuzokwigera muhumeka… na bado!

    J'aime

  4. Comme je le disais hier, certaines personnes ne peuvent dormir sans dire le mot imbonerakure, c’est devenu comme un médicament pour eux. Je me demande comment ces « assaillants » ont pu différencier ces soient disant imbonerakure des militaires et des policiers pendant la nuit!!! Nous savons que pour ces « gens » tout policier/militaire/hutu égale imbonerakure. Quant à vos assaillants on dirait qu’ils sont dans l’imagination de certaines personnes qui rêvent nuit et jour l’extermination de tous les gens assimilés aux imbonerakure ou les DD.
    FOREBU 1 et 2, Red Tabara, Nyambariza, Niyombare, …. c’est de la fumée, demandez-leur de mener une attaque car les FDN et la police se lassent d’attendre les attaques de cette rebellion en carton (des voleurs).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s