Le parti FNL a demandé au chef de l’Etat d’élever le Lt-Général Adolphe Nshimirimana au rang de « héros de la révolution »

aaaasgyLe parti FNL a demandé au chef de l’Etat d’élever le Lt.G. Adolphe Nshimirimana au rang de « héros de la révolution »

 

Le président et représentant légal du parti des Forces nationales de libération (FNL) et porte-parole de l’opposition politique extraparlementaire Jacques Bigirimana, a animé une conférence de presse le mercredi 22 mars 2017 à Bujumbura. Cette conférence concernait la lettre que ce parti a envoyée au chef de l’Etat pour lui demander d’élever le Lt.G. Adolphe Nshimirimana au rang de héros de la révolution.

Pour le FNL, le Lt.G. Nshimirimana a été assassiné par ceux là mêmes, qui veulent faire taire le peuple burundais en mettant fin à l’expérience démocratique.

Le parti FNL a donné des arguments qui l’ont poussé à demander cette élévation de M.Nshimirimana aux rangs des héros nationaux. Ce dernier a été assassiné pour s’être distingué dans le combat contre l’insurrection violente organisée depuis avril 2015, dans l’objectif de décapiter les institutions démocratiques. Le regretté Nshimirimana a toujours montré un sens élevé de sauvegarde et de défense de l’unité nationale et a défendu les intérêts du peuple, du plus riche au plus pauvre et a lutté contre l’injustice.

« En plus de cela, M.Nshimirimana s’est levé, a pris les devants pour donner l’exemple et combattre ceux qui, le 13 mai 2015, voulaient enlever au peuple burundais, le fruit de sa lutte pour la démocratie, en tentant à fomenter un coup d’Etat contre les institutions voulues par le peuple burundais. La majorité du peuple burundais et ceux du parti FNL en particulier ont beaucoup apprécié les actions de cet officier hors pair dont nous pleurons toujours la disparition prématurée », a-t-il dit.

Compte tenu de tous ces arguments, le parti FNL a demandé au chef de l’Etat burundais de donner le meilleur exemple à la nation en décrétant et en rehaussant au rang de héros de la révolution, le Lt.G. Nshimirimana.

Le président du parti FNL a en outre demandé au gouvernement burundais, de communiquer les membres de la commission qui sera chargée d’amender la Constitution. Cela va permettre au code électoral qui va bientôt être mis en place de se référer à cette Constitution. Sur la question de savoir la position de Jacques Bigirimana à propos des mandats présidentiels, il a répondu qu’il est contre les mandats.

Martin Karabagega, http://www.ppbdi.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s