Regideso: La reprise du vol des équipements d’éclairage

Exif_JPEG_420La reprise du vol des équipements d’éclairage rend plus obscure la ville

Après un moment de calme, des malfaiteurs reprennent le vol des équipements d’éclairage se trouvant le long de certaines routes de la voirie urbaine de Bujumbura. Ceux-ci profitent des endroits moins éclairés et peu fréquentés la nuit.

Il y a quelques années, certaines routes de la municipalité de Bujumbura ont été dotées d’un système d’éclairage à l’aide d’équipements photovoltaïques. Quelque temps après, des malfaiteurs se sont mis à cambrioler ces équipements.

Sur le boulevard Mwambutsa (RN1), l’avenue de l’OUA, le boulevard du peuple Murundi, le boulevard du 1er septembre, la chaussée d’Uvira et la RN5 vers l’aéroport, bon nombre de batteries et de plaques solaires ont été volées par des gens qui ne sont pas encore identifiés. Plus d’un se demandent quel type d’esprit ont ces hommes qui préfèrent l’obscurité !

Il y a un moment, ce type de vol avait cessé. Mais encore une fois des cas de vol des quelques équipements d’éclairage existant encore s’observent ici et là. C’est notamment à l’Eglise de pentecôte de Ntahangwa à Buyenzi où une batterie d’accumulateur a été enlevée dans la nuit du 12 au 13 mars 2017.

Comme la rédaction du quotidien burundais d’informations Le Renouveau l’a constaté lors de son passage à cet endroit, le lundi 13 mars 2017, ces voleurs profitent de l’état des endroits moins éclairés et très peu fréquentés la nuit. Ils ont profité du building qui s’élève à ladite église et des hauts arbres à côté qui assombrissent davantage cet endroit peu fréquenté pendant les heures avancées de la nuit.

L’on remarque aisément que la plupart des plaques et batteries qui ont été déjà volées se trouvaient dans de tels endroits même si certaines d’entre elles se trouvaient aussi devant les infrastructures sécurisées par la police. On peut citer à titre d’exemple celles qui se trouvaient devant la Regideso à la gare du nord, en face du Commissariat général de la police judiciaire, devant la PSR et ailleurs.

Avec ce comportement sylvestre de certains citoyens burundais, Le Renouveau se demande aujourd’hui : Est-ce que tout le monde veut réellement le développement au Burundi ?

Quand et comment ? De toutes les façons, l’énergie consommée est un des indicateurs du niveau de vie d’une population. Si certains se contentent de détruire les biens d’intérêt public au moment où les autorités ne cessent d’appeler la population au patriotisme, comment pouvons-nous atteindre le développement ? Il est temps, s’il n’est pas trop tard, d’ouvrir nos yeux et d’éveiller nos esprits afin de pouvoir protéger et toujours pointer du doigt tous les malfaiteurs qui détruisent les équipements d’intérêt public. Ainsi le Burundi pourra décoller économiquement.

Jean Bosco Nkunzimana, http://www.ppbdi.com

Publicités

Un commentaire sur “Regideso: La reprise du vol des équipements d’éclairage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s