En attendant la fumée blanche au CNARED … (Éditorial)

minani-jeremie-27022017-094611Éditorial: En attendant la fumée blanche au CNARED …

Attendu samedi passé à 16 :00 frappante heures de Bruxelles, la divulgation de la nouvelle équipe du CNARED n’a pas eu lieu. Son secrétaire exécutif a seulement informé au public et aux journalistes que la nouvelle équipe sera connue à la fin des travaux c’est-à-dire le 28 février 2017 à la même heure.

Et pourtant, certaines choses sont déjà connues. Les tractations en cours sont, parait-il, dû au faite que le Dr MINANI Jean veut se maintenir à la tête du CNARED tandis que les « frondeurs » du CNDD-FDD demandent leur part du gâteau. HATUNGIMANA Léonidas, l’ancien porte-parole du président NKURUNZIZA, se bat bec et ongle pour prendre la direction de la plateforme.

Une autre nouvelle et non des moindres, c’est l’exclusion du responsable de la communication en la personne de MINANI Jérémie. Ce dernier, malgré ses publications tentant d’expliquer qu’il ne se représentera plus, à bel et bien été viré comme un malpropre. Piqué au vif, il a directement déclaré sur sa page Facebook qu’il se vengera de cette exclusion.

Il faut le dire sans faux fuyant, que cette décision d’écarter MINANI Jérémie est l’une des décisions la plus sage et la plus populaire que le CNARED n’a jamais prise. En effet cet ancien responsable du CNARED faisait tout pour rendre antipathique la lutte du CNARED. Il s’attaquait à toute personne qui divergeait sur les idées de la plateforme en oubliant qu’il prône lui-même la démocratie donc la pluralité des opinions.

Mais le plus vraisemblable dans la précipitation de sa chute, c’est sa proximité avec le pouvoir en place et son appartenance au SNR qui a rendu possible son exclusion tout juste à la fin de la dernière session d’Arusha en date du 20 février 2017.

Dès le début des travaux de la session en cour, c’est à dire le samedi 25 février 2017 à 9:00, il lui a été formellement interdit d’utiliser les comptes twiter et facebook du CNARED et de remettre les codes immédiatement.

Comme par reconnaissance pour services rendus, seul le journal IKIRIHO, proche du pouvoir de Bujumbura, l’a remercié pour son habituel disponibilité à leur divulguer les informations et les décisions prisent en secret au sein du CNARED avant que ça ne filtre. Ceci confirme ce qui se disait depuis deux ans sur la double casquette de ce charlatan atterrit de je ne sais d’où comme « communicateur » au CNARED.

Bon débarras en tout cas pour celui que plus d’un burundais surnommait « kamwe kavuga nka kagwaye igituntu ».

Espérons que la nouvelle équipe de communication fera preuve d’ouverture et pourra communiquer facilement avec notre medium.

SHAKISHA Théopiste pour l’Agence BUJUMBURA News

Publicités

3 commentaires sur “En attendant la fumée blanche au CNARED … (Éditorial)

  1. Le cnared restera toujours une organisation fantôche car il est un assemblement pour tous les ventriotes (amis du ventre) du Burundi; ceux qu’on appelle communement les frondeurs. Tous cherchent leur part au gateau, pas seulement les Minani mais tout le monde!!!! Le Burundi n’a pas besoin de tels hommes qui échangent leur honneur contre un petit morceau de gateau. Le cnared restera toujours une organisation dont on se moque!

    J'aime

  2. Beaucoup de mes compatriotes manquent de Personnalité !!
    Aussi, faut-il remarquer que l’avidité de l’argent dans la plupart d’entre nous ne permettra jamais que nous avançons dans le processus de la paix et la réconciliation !
     » un processus sans fin  » ou alors  » un éternel recommencement « .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s