État d’avancement des activités de la Commission Vérité et Réconciliation

0a1Quatre cent soixante-douze dépositions déjà enregistrées

La présidence de la République a organisé le jeudi 23 février 2017, une conférence de presse au cours de laquelle elle a invité le président de la Commission vérité et réconciliation (CVR) Mgr Jean-Louis Nahimana. Ce dernier a parlé de l’état d’avancement des activités de cette Commission.

Depuis le lancement officiel de la phase opérationnelle des activités de la CVR, le gros des activités de la Commission est basée sur l’axe de la recherche de la vérité et ce sous trois principaux axes à savoir le recueil des dépositions et les enquêtes sur terrain ; la gestion des fosses communes et enfin ; la recherche documentaires.

Concernant le recueil des dépositions, Mgr Jean-Louis Nahimana, président de la CVR a indiqué que ce recueil a effectivement débuté le premier septembre 2016 en mairie de Bujumbura. Jusqu’à ce jour, les dépositions déjà enregistrés sont telles qu’en commune Muha, il y a 342 dépositions. Quant à la commune Ntahangwa, 74 dépositions ont déjà été enregistrées, et en commune Mukaza, on enregistre 56 dépositions.

Mise en place des agents de dépositions et d’enquêtes

Il a aussi précisé que la loi sur la CVR dispose à son article 38 que la Commission recrute un bureau par province composé de trois personnes et un personnel nécessaire et suffisant au niveau national, provincial et local tout en respectant les équilibres ethniques et de genre.

Mais comme la CVR est en attente de la disponibilité des moyens pour répondre à cette exigence, le recueil des dépositions a été jusqu’aujourd’hui effectué par les commissaires eux-mêmes. Pour pallier à cette insuffisance des moyens, le Président de la CVR a souligné que cette dernière vient d’arrêter une stratégie visant à mettre sur pied des points focaux au niveau provincial, communal et à nommer des agents de dépositions et d’enquêtes sur chaque colline de recensement.

Cette opération a déjà commencé dans les trois provinces de Muramvya, Mwaro et Rumonge. Ces agents vont être formés aux techniques d’écoute et au remplissage des différentes fiches que la CVR a conçues en vue de chercher la vérité, en l’occurrence. Durant ces mêmes tournées à l’intérieur du pays, la CVR réalisera des enquêtes sur quelques événements marquants de l’histoire douloureuse du pays.

Plusieurs sites ont été visités

Pour ce qui est de la gestion des fosses communes, la CVR a déjà effectué des descentes sur plusieurs sites comme Kivyuka en commune Musigati, province Bubanza ; Bugarama en province Muramvya ; Buyenzi en mairie de Bujumbura ; et Gasenyi en zone Makamba de la province Mwaro. « Il s’agit d’un travail qui requiert des compétences pluridisciplinaires, c’est pour cette raison que la CVR s’est jointe à la plate forme nationale de prévention des risques et de gestion des catastrophes pilotée par le ministère de la sécurité publique », a signalé Mgr Jean-Louis Nahimana.

Quant à la recherche documentaire, le président de cette commission a fait savoir que la CVR est entrain de mener une recherche documentaire fouillée qui s’intéresse aux grands événements qui ont endeuillé notre pays. « Il s’agit d’un travail fastidieux qui va continuer tout le long de cette année ».

Yvette Irambona, http://www.ppbdi.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s