Célébration de la journée internationale des migrants sous le thème « Ensemble pour la migration »

00aa11Sous le haut patronage de la République du Burundi, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le gouvernement de Burundi ont organisé le vendredi 17 février 2017 la journée internationale des migrants sous le thème «Ensemble pour la migration».

A l’occasion de cette journée, le ministre des Relations extérieures et de la coopération internationale qui avait représenté le gouvernement, Alain aimé Nyamitwe, a indiqué les raisons qui ont poussé le gouvernement du Burundi à décider de se joindre aux autres nations du monde pour célébrer cette journée internationale des migrants. « Premièrement, la migration est un phénomène mondial, elle se présente sous diverses formes et à des effets multiples sur les plans économique, social, politique, culturel et humanitaire. Elle nous concerne tous, particulièrement dans tout ce qui a trait à la recherche des solutions aux problèmes auxquels les migrants font face ainsi qu’aux effets pervers que le phénomène migratoire génère », a-t-il dit.

La deuxième raison qu’il a annoncée concerne le phénomène migratoire connu en Afrique. « L’on se rappelle avec beaucoup d’amertume les nombreux migrants africains et non-africains qui tentent de passer par la mer Méditerranée dont une partie a péri et continue à périr dans cette mer. La dernière raison qu’il a évoquée est que le phénomène migratoire n’est pas étranger au Burundi. En effet, il a informé que le Burundi abrite des migrants qui sont arrivés sur son territoire dans des circonstances variées.

Ne pas rester indifférent et silencieux

Il a signalé que le gouvernement du Burundi a voulu informer les nationaux et les étrangers de l’existence des migrants sur le territoire burundais. Et au-delà de l’information, a continué le ministre, le gouvernement a voulu les sensibiliser sur la vie dure que ces migrants mènent. Personne ne peut donc rester indifférent et silencieux à leur sort. Il a déclaré que le gouvernement du Burundi s’est engagé à intensifier les efforts visant à prévenir et combattre le trafic des migrants, à éradiquer la traite des êtres humains et à lutter contre l’exploitation des personnes vulnérables. Ainsi, a-t-il expliqué, à travers le ministère de la Sécurité publique, le Burundi continue sa lutte contre les réseaux criminels organisés et le terrorisme.

Il a été une bonne occasion pour certains des lauréats de l’Institut national de la santé publique de témoigner les bonnes œuvres que l’OIM a faites dans leurs cursus académique. Les bénéficiaires des projets, surtout en traumatisme de l’OIM Burundi, ont aussi témoigné leur guérison, grâce à ces œuvres de cette organisation. Signalons que cette journée devrait être célébrée le 18 décembre 2016.

VINCENT MBONIHANKUYE, http://www.ppbdi.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s