Le Burundi remplace un bataillon dans la mission de paix en Somalie

c4yas_gxaaesxuaL’armée burundaise a déployé le 40ème bataillon de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) en remplacement du 34ème bataillon, qui a achevé sa période d’un an en Somalie, a rapporté jeudi le porte-parole de l’armée burundaise.

« 952 soldats du 40ème bataillon sont partis pour la mission africaine en Somalie (AMISOM) pour remplacer un nombre équivalent de soldats du 34ème bataillon qui ont achevé leur service d’un an en Somalie », a annoncé aux journalistes le porte-parole de l’armée burundaise, le colonel Gaspard Baratuza, alors que les soldats embarquaient à bord d’un avion en partance pour la Somalie.

Le responsable a rappelé qu’un bataillon déployé était renouvelé chaque année par rotation conformément au protocole d’accord signé par le gouvernement burundais et l’Union africaine (UA).

« Tous nos soldats (burundais) ont reçu une formation au maintien de la paix, et tous sont capables de servir dans une mission de maintien de la paix n’importe où dans le monde », a déclaré M. Baratuza.

La question des salaires impayés des troupes burundaises de l’AMISOM a été réglée, a-t-il indiqué.

Les arriérés de salaire pour les mois de janvier et de février, ainsi que pour 14 jours du mois de mars de l’an dernier seront bientôt transmis à la Banque centrale du Burundi avant d’être transférés comme salaire sur le compte respectif des bénéficiaires, a indiqué M. Baratuza.

« Par ailleurs, un compte a été ouvert sur une banque commerciale, sur lequel le reste des arriérés de salaire sera déposé avant d’être transféré sur les comptes des bénéficiaires », a-t-il dit.

Le Burundi est l’un des principaux contributeurs de troupes de l’AMISOM.

La question des arriérés de salaires des troupes burundaises de l’AMISOM a été résolue avec la visite le mois dernier du Commissaire pour la paix et la sécurité de l’Union africaine, Smail Chergui.

Une absence de paiement de 12 mois de salaire des forces de paix avait contraint le gouvernement burundais à menacer de retirer ses troupes de Somalie.

Depuis décembre 2007, ce pays d’Afrique de l’Est a déployé en Somalie en rotation six bataillons représentant un total d’environ 5.500 soldats.

Suite à l’éclatement de la crise au Burundi en avril 2015, lorsque le président sortant burundais Pierre Nkurunziza a brigué et remporté de manière controversée un troisième mandat, des agents de l’armée et de la police burundais envoyés pour diriger des missions de paix en Somalie et en République centrafricaine ont été refusés pour leur implication présumée dans des répressions violentes de manifestations contre le troisième mandat de M. Nkurunziza.

French.china.org.cn |  le 17-02-2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s