Lancement du projet « NYUBAHIRIZA » par le vice-président SINDIMWO Gaston (discours)

REPUBLIQUE DU BURUNDI

brand

CABINET DU PREMIER VICE-PRESIDENT

capture-plein-ecran-11022017-100018
BUJUMBURA, LE 10 Février 2017. 

  • Honorables parlementaires ;
  • Mesdames, Messieurs les Ministres ;
  • Monsieur le Maire de la Ville de Bujumbura ;
  • Madame, Messieurs les Gouverneurs de Province ;
  • Mesdames, Messieurs les Représentants des Agences des Nations Unies et des Organisations Internationales ;
  • Mesdames, Messieurs les Hauts Cadres de l’Etat ;
  • Distingués invités ;
  • Mesdames, Messieurs.

img-20170211-wa0007-vC’est pour moi un réel plaisir de me retrouver ici, devant vous, auguste Assemblée, à cette occasion où les membres du Gouvernement, les Représentants du peuple, l’Administration, les Acteurs internationaux, et des acteurs de différents secteurs, nous retrouvons ensemble pour affirmer et réaffirmer notre volonté de travailler ensemble pour l’intérêt du peuple Burundais.

Mesdames, Messieurs, distingues invités

Depuis plus d’une dizaine d’années, le Burundi est toujours engagé sur la voie de la reconstruction, et de sortie d’une situation d’après conflit dont les conséquences ont mis à mal sa situation socio-économique

Parallèlement, le Burundi s’est déjà engagé dans le processus du développement durable afin d’assurer une vie meilleure à sa population en comptant d’abord sur ses propres forces.

Nous sommes donc à la croisée des chemins, et le Burundi s’est dessiné une vision, qui permettra de marquer une rupture profonde avec les tendances négatives liées à son histoire, pour s’engager résolument sur la voie du développement durable. Les Burundais aspirent: qu’« En 2025, Le Burundi est une Nation [qui est] Unie, Solidaire et en Paix ; Un Pays Bâti sur une Société de Droit avec un Patrimoine Culturel Riche, Une Economie Prospère au Service  du Bien-être de Tous ».

Des options stratégiques susceptibles de mettre le Burundi sur la voie de la croissance économique et de la lutte contre la pauvreté…ont été redéfinies. A cet égard, le Gouvernement s’est engagé, dans le court et le moyen terme, à renforcer la sécurité et la gestion des contentieux liés au passé. De même, il envisage de rétablir progressivement la cohésion sociale, en remettant à l’honneur les valeurs culturelles fondamentales qui ont toujours caractérisé la société burundaise.

Dans cette perspective, une série de mesures ont déjà été prises, de nouvelles politiques adoptées, des réformes introduites, des institutions mises en place ou renforcées etc.

Le train est donc en marche  mais le chemin à parcourir reste encore long.

Et dans cette marche, l’apport de chacun compte.

Mesdames, Messieurs, distingues invités 

Dans la mise en œuvre de ces programmes du pays, le Gouvernement met aussi un accent sur le PARTENARIAT, un partenariat que nous voulons dynamique avec des mécanismes de coordination entre le Burundi et ses partenaires bilatéraux et multilatéraux, les organisations de la société civile, les ONG, le secteur privé et les confessions religieuses.

Nous voudrions alors saluer ici les initiatives des partenaires et autres intervenants qui s’inscrivent dans cette logique. Nous saluons aujourd’hui et plus particulièrement les efforts de trois ONGs internationales à savoir:  OXFAM, IMPUNITY WATCH & CARE INTERNATIONAL pour le projet NYUBAHIRIZA qu’ils ont monté ensemble en étroite collaboration avec les  partenaires burundais. Nous saluons également la volonté des acteurs nationaux qui ont participé dans le développement de cette initiative qui répond aux soucis du Gouvernement et aux besoins réels de la population. Nous espérons que ces mêmes acteurs joueront un rôle de premier plan dans sa mise en œuvre.

Outre sa contribution dans la réalisation de la vision des Burundais, la mise en œuvre du projet NYUBAHIRIZA va apporter une valeur ajoutée dans l’exécution  d’autres politiques du Gouvernement tels que : La  Politique sectorielle du Ministère de la sécurité publique, – La Politique sectorielle du Ministère de la jeunesse, – La Stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur le genre, – La Politique nationale sur le genre, Etc.

Articulé autour de la consolidation de la paix et de la sécurité au Burundi, le Projet Nyubahiriza  place au centre de ses activités les jeunes et les femmes. Il envisage des stratégies qui favorisent la participation des femmes aux initiatives de paix et de résolution des conflits  à différents niveaux. Le  projet envisage aussi des stratégies d’encadrement des jeunes, axées notamment sur la formation sur leurs droits et leurs devoirs, l’autonomisation,  la promotion de  l’esprit d’entreprise, l’initiation à la vie professionnelle, l’apprentissage des arts et métiers, et la participation aux efforts de paix. Dans un pays qui accuse encore des retards visibles en termes d’inclusion des jeunes et des femmes, un tel projet mérité d’être SOUTENU à différents niveaux.

Mesdames, Messieurs, distingues invités ;

Nous voudrions saisir cette occasion pour adresser un mot de reconnaissance au Gouvernement du Royaume des Pays Bas qui est le bailleur de ce programme.

Depuis des années, le Royaume des Pays Bas est un partenaire très important du Burundi  et il a déjà contribué à la réalisation de beaucoup de projets phares du Gouvernement. Nous voudrions témoigner de vive voix que la collaboration entre le Burundi et les Pays Bas est hautement appréciée par le Gouvernement du Burundi.

Toutefois les besoins de la population restent pressants dans presque tous les domaines : santé, agriculture et élevage, accès au service de base ; etc. Nous voudrions alors lancer un appel particulier aux partenaires bilatéraux et multilatéraux  du Burundi et plus particulièrement au Gouvernement des Pays Bas  à continuer à soutenir le pays dans ses efforts de relèvement socio-économique.

Mesdames, Messieurs, distingues invités ;

Le Gouvernement du Burundi a compris que les énormes défis en matière de développement ne seront levés qu’au prix d’un fort engagement politique des hautes autorités du pays et sa traduction en actions, d’un partenariat public-privé fort, d’une prise de conscience des bénéficiaires et des communautés pour le développement durable du pays.

Nous tenons alors à affirmer notre engagement à soutenir le Projet « NYUBAHIRIZA ! » qui sera exécuté dans les provinces  de BUJUMBURA RURAL, CIBITOKE et MUYINGA.

Nous exhortons les autorités administratives qui seront concernées, à collaborer pleinement avec les acteurs de mise en œuvre de ce projet et de s’approprier des acquits qui en résulteront.

Nous attendons des communautés en général, et en particulier des jeunes et des femmes une contribution significative dans la mise en œuvre de ce projet. Nous vous demandons de saisir cette opportunité pour prouver au monder que le peuple Burundais a atteint  le niveau de  maturité nécessaire qui leur permettra de prendre en main son destin.

C’est sur cette note de confiance et d’encouragement que nous lançons officiellement les activités du projet « Nyubahiriza! »,

VIVE LA PAIX ET LA SECURITE POUR TOUS, VIVE LA RECONCILIATION,

VIVE LA DEMOCRATIE AU BURUNDI,.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s