Déclaration du CNDD-FDD épris du respect de la loi sur les dix ans du démantèlement des partis politiques par NKURUNZIZA

hussein-radjabuDECLARATION Nº ERL/Cab/001/2017 DU 7 FEVRIER 2017 DU PARTI CNDD-FDD EPRIS DU RESPECT DE LA LOI DIX ANS APRES LE LANCEMENT PAR PIERRE NKURUNZIZA DE SON OPERATION DE DEMENTELEMENT DES PARTIS POLITIQUES

I. LE PARTI CNDD-FDD EPRIS DU RESPECT DE LA LOI :

1. Vu l’agenda caché du projet de Pierre Nkurunziza de diriger le Burundi éternellement,
2. Vu la création du soi-disant « Conseil des Sages » du 7 février 2007,
3. Vu les manœuvres utilisées par Pierre Nkurunziza pour détruire la démocratie au sein du CNDD-FDD, avant d’en faire autant dans d’autres partis politiques,
4. Vu les magouilles de déstabiliser le Parlement burundais, ainsi que les objectifs de ses deux chambres,
5. Vu le harcèlement systématique contre les leaders de la société civile, les journalistes des radios et journaux indépendants, ainsi que de certains politiciens,
6. Vu les assassinats, les emprisonnements abusifs et les exils forcés qui se sont amplifiés depuis que Pierre Nkurunziza a pris la décision de s’octroyer un troisième mandat,
7. Vu les malheurs du peuple burundais depuis le début des opérations de démantèlement des partis politiques,
8. Vu les efforts de la communauté internationale pour résoudre pacifiquement la crise burundaise,

II. LE PARTI CNDD-FDD EPRIS DU RESPECT DE LA LOI CONSTATE :

1. Pierre Nkurunziza dans son projet de diriger le Burundi éternellement utilise le terrorisme, les assassinats et les harcèlements de tout genre pour forcer les burundais à lui laisser l’opportunité de gouverner le Burundi à vie, en dehors de toute logique légale alors qu’ils ont retrouvé la démocratie après tant de sacrifices et de sang versé pour la patrie !
2. « Le Conseil des Sages » créé par le congrès de Ngozi du 7 février 2007 et organisé en violation de la loi à cause de l’implication illégale du ministre de l’Intérieur d’alors, le Général-Major Evariste Ndayishimiye, n’existe pas réellement. Il s’agit d’une structure mise en place par Pierre Nkurunziza lui-même pour se cacher derrière le parti en vue de prendre des mesures dictatoriales, avec la complicité de certains officiers responsables de la sécurité, sans se soucier du danger de les induire en erreur!
3. Détruire la démocratie au sein du parti CNDD-FDD pour qu’il soit désormais dirigé par les personnes de son choix et en son nom, même si c’est contre la volonté populaire, contre le Statut et le Règlement d’Ordre Intérieur du parti, il l’a fait pour que les militants de son parti soient incapables de l’empêcher cette présidence à vie. Il en est de même des autres partis politiques qu’il a émietté ! Ce n’est pas seulement pour le troisième mandat comme beaucoup de gens puissent le penser. Son objectif principal c’est de récupérer ces partis pour que leurs dirigeants soient désormais ses porte-paroles et diriger ainsi plusieurs mandats, sans aucune difficulté !
4. Perturber le bon fonctionnement de l’Assemblée nationale et du Sénat entre également dans la même logique d’éviter toute contestation pour briguer un autre mandat, pourtant prévu par la Constitution. C’est ainsi qu’il a également nommé des béni oui-oui à la Cour Constitutionnelle et à la Commission Electorale Nationale Indépendante.
5. Le harcèlement de certains leaders de la société civile et des journalistes visait à les museler, une fois que Pierre Nkurunziza décidait de se présenter aux élections de 2015 en violation de la Constitution et de l’Accord de Paix d’Arusha. La même politique se poursuit aujourd’hui avec son troisième mandat émaillé des assassinats ciblés, une manière d’éviter toute confrontation avec ses escadrons de la mort entrainés à Kiliba-Ondes (RDC), opérant en connivence avec certains responsables de des Forces de Défense et de Sécurité.
6. Aussi longtemps que Pierre Nkurunziza restera au pouvoir par la force, le sang continuera à couler, les burundais vont s’exiler et la faim continuera d’endeuiller la patrie, surtout qu’on sait qu’il n’aime pas les burundais, encore moins le Burundi.
7. Les efforts de la communauté internationale pour ramener la paix au Burundi sont encourageants. D’une part, beaucoup de leaders burundais sont favorables à la paix même si certains parmi eux distraient et manipulent négativement les burundais et la communauté internationale ; d’autre part, il y a Pierre Nkurunziza qui ne se soucient guère des vraies négociations pouvant ramener la paix durable. Quant aux imperfections observées dans la médiation, nous espérons que les conseils des uns et des autres vont aider à réorienter positivement les préparatifs des négociations réelles.

III. COMPTE TENU DE TOUT CELA, LE PARTI CNDD-FDD EPRIS DU RESPECT DE LA LOI INFORME L’OPINION NATIONALE ET INTERNATIONALE CE QUI SUIT :

1. La boulimie politicienne de Pierre Nkurunziza prouve qu’il n’acceptera jamais les négociations susceptibles de contester plus de deux mandats au pouvoir. Tous les malheurs qu’il a causé et cause toujours au Burundi et aux burundais expliquent suffisamment sa position de refuser ces négociations. C’est pour cela qu’il cherche toujours à endormir la facilitation, la Région et toute la Communauté Internationale pour que ces pourparlers ne puissent pas faire un seul pas en avant.
2. Les efforts de paix n’ont pas encore atteint leurs objectifs et Pierre Nkurunziza continue à s’afficher comme un franc-tireur. C’est pourquoi, sans tarder toute la Communauté Internationale devrait envoyer des troupes militaires au Burundi pour protéger la population, pendant qu’il est encore possible.

3. En conclusion, le Parti CNDD-FDD Epris du Respect de la Loi, demande à tout le peuple burundais d’être toujours vigilant. Qu’il soit toujours solidaire, éviter toute sorte de division partisane, ethnique, religieuse, … face au groupe des tueurs dirigé par Pierre Nkurunziza, en attendant que tous les efforts de paix en cours aboutisse.

Pour le Parti CNDD-FDD Epris du Respect de la Loi

Honorable El Hadj Hussein Radjabu

Président

Publicités

2 commentaires sur “Déclaration du CNDD-FDD épris du respect de la loi sur les dix ans du démantèlement des partis politiques par NKURUNZIZA

  1. Mbega vyosemuzoguma mubita kuri Radjabu kugeza ryari? Twarabahinyuye muri ba ntahompagaze imbere y’inda zanyu nayo ivy’igihugu birabaroka.
    Ndakurahiye muntu, ntawundi muntu uzoronka woshira imbere ya Radjabu ngo abe indongozi atari nyoko.

    J'aime

  2. Uyo mugabo Radjabu nukuri Imana yari yaramuhaye ubutegetsi bwose nkuko yari yabuhaye Umwami Nebukandinezeri kubasoma Bibiliya yera. Ingorane yiwe yaciye yigira IKIMUNGUmugushinga amategeko yishakiye avuga ko atamuntu azoronka akazi adaciye mu mugambwe CNDD-FDD Vyasigura ko ariwe asinyira abantu bose kuko ariwe yaramutswa umugambwe. Ivyo vyatumwe n’abononyi ba ba DG, aba Ministres adashobora kubavugisha kuko bamubwira bati abakozi waduhaye badufasha nibo bariko baravyonona. Rimwe na rimwe wasanga arivyo kuko uwahawe na Radjabu ntawamukorako atariwe amwikuriye. Radjabu rero ndamubajije azokwerekane abantu binararibonye bari kuri ico twita ORDRE DE BATAILLE bashinzwe amabanga akirongoye umugambwe ni bande? Arabavuga tubamenye tumuhinyuze kuko benshi turabazi. Abahutu bose bari imbere ni bake yashinze amabanga kandi benshi aribo bakira abari bavuye mw’ishamba nkaba Jean Petit, ba Nsesema, ba Banes, n’abandi … Abo novuga ko yashizemwo n’abatutsi kugira acanke ubwoko abo nabo bari binjiye inyuma kuko muribo uwari yinjiye kera muri 2000 yari Kayonde yahora atwara intara ya Bubanza. MUNTUNGE nsindi UMUNYAMACAKUBIRI ariko mpaye mvuga ukuri ingene ibintu vyari bimeze ico gihe.

    Rero uravye système yo kurya ibiturire, système y’irementanya, système yo guhohotera abantu yazanywe nawe muri CNDD-FDD, ndetse arabitsimbataza kuburyo aruwahabwa amabanga yagira icatanze gifadika mu mugambwe gutyo abari babifise nabo bari abari muri transition ya Buyoya na Ndayizeye. Akaba yakoresha umu commissionnaire wiwe BASABOSE MAthias uwo nawe akaba yari yatanze 10.000.000 fbu kugirango amwemere (ashatse ampinyuze) kandi twavugako uwuzanye amafaranga tuzoyakira ariko ntituce tumuzeza amabanga tutaramwiga.

    Ugutoteza nako nyene kwazanywe na Radjabu, muzobitohoze neza mubaze ingene umuntu wese yaterera iciyumviro c’ukuri, yakubitwa ibimoko ijana kunyo aryamye aho rero sivyimbeshere, n’ukuri, murabaza KADEGE na NDAYIZEYE …. Indege FALCON 50 yovuga ko atariwe yayidandaje? Atariwe, nikuki yavuga ngo BAZOHINDA NKAYO ABAVUGA IVYIYO NDEGE, ngo ni ba GAHANGA WISHWE N’IKI? N’ibindi n’ibindi.

    Ico nshima rero, nuko yavuze ko ibi bintu vyigishije abantu benshi harimwo aba jeunes (urwaruka) kugira bamenye ukuri bateko baguhagarire, nibazako rero nawe yatahuye akahakura icigwa ko  » UKORA ICIZA UKAGISANGA IMBERE, WAKORA IKIBI UKAGISANGA IMBERE » = Ngira YARAHINDUTSE ariko ntawomwizera ijana kw’ijana kuko n’umuswahiri, uwari yamushoboye akamurinda yari MUTAMA Manacé.

    Ivyo avuga ubu turavyumva kandi n’ukuri, ariko ntitwomushira IMBERE ngo ABE INDONGOZI mu m’ABANGA YIGIHUGU.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s