Lettre ouverte à l’Honorable Anicet Niyongabo

anicet-pleniere-1024x768Lettre ouverte à l’Honorable Anicet Niyongabo

Honorable,

Cela fait un bon bout de temps que je vous observe. Depuis le Complexe Textile de Bujumbura (COTEBU:RIP) où vous étiez un syndicaliste virulent à aujourd’hui où vous êtes 2è Vice-Président du Sénat et Président du Conseil communal de Matana.

En effet, lorsque vous avez décidé d’embrasser la carrière politique, vous avez fait le choix du parti Parena de feu Président Bagaza. Vous étiez même membre du Bureau Politique. Ce rang de direction(umuyobozi) ne vous a pas empêché d’être acheté par le Président Buyoya qui tenait absolument à détruire ce parti d’opposition. En contrepartie, vous avez été appointé Gouverneur de la province Bururi.

Bonjour les dégâts ! Qu’avez-vous fait dans l’intérêt de la population à part détourner l’adduction d’eau de la colline Gisisye qui fêtait déjà l’arrivée de l’eau potable, puisque les infrastructures hydrauliques étaient déjà installées, mais n’ont jamais eu aucune goutte d’eau jusqu’à ce jour ; le projet, par abus d’autorité (gouverneur que vous étiez), a pris la ligne Kiroba jusque chez vous à la maison, fin du trajet.

Toutefois, reconnaissons quelque chose quand même, honnêteté oblige ; vous avez pu user encore une fois de votre autorité pour vous imposer, vous et Mr. Martin Nduwimana, votre compagnon au PARENA, en tête de liste électorale de 2005, aux dépens des anciens de l’UPRONA. Bravo.

A ce moment, vous avez été élu parlementaire, en substitution de l’Honorable Martin Nduwimana qui venait d’être nommé premier Vice-Président de la République pour le compte de l’UPRONA. Vive Buyoya.

Quoi que vous ayiez un mandat national, je ne saurai pas dire qu’elle aurait été votre influence pour le développement de la population qui vous a mandaté (vivent les listes bloquées) ; pourriez- vous m’aider à savoir ?

Au cours de la mandature de 2010, vous n’avez pas eu la chance d’être élu ; néanmoins, vous avez eu la chance de combler une place vacante en 2014.  Vous n’avez pas tardé à vous faire remarquer en limogeant le chef de zone Matana, Samuel Nizeye, malgré l’opposition du Conseil communal. Mais comme vous étiez chef de cabinet du 1er Vice-Président de la République, vous avez usé de votre position pour faire pression à Madame la Gouverneure pour que le chef de zone soit limogé.

Aujourd’hui, avec la force des choses, vous avez été élu membre du Conseil communal et vous en êtes Président. Du même coup, vous êtes 2è Vice-Président du Sénat.

Avec votre CV, Honorable, la commune Matana, avec une population très disciplinée et smart, devrait décoller en développement. Mais hélas, qu’est-Ce que on observe ? De la galère.

A titre de rappel, au cours des deux mandatures précédentes, sous les directions consécutives de l’Honorable François Bizimana comme Président du Conseil (2005-2010), Mr Emmanuel Hagerimana comme Administrateur, Mr Salvator Ntineshwa comme Président (2010-2015) et Mr Astère Bizindavyi comme Administrateur, la commune Matana a eu deux Prix deux fois de suite sous les deux mandatures.

Honorable Anicet, vous pensez qu’un jour vous aurez un Prix ?

Peut-être oui! Pourquoi pas ? Pour plusieurs raisons, vous en aurez mon frère ;

Tenez :

  1. Pour avoir encadré les Imbonerakure et la police à semer le désordre et la désolation dans la commune ;
  2. Pour avoir transformé le marché moderne de Matana en assemblage de kiosques sans normes de sécurité et de vous rappeler que, « charité bien ordonnée », vous vous êtes servi en premier ;
  3. Pour avoir limogé le Conseiller Technique chargé du Développement et qui avait permis à la commune d’avoir les Prix au cours des mandatures précédentes ;
  4. Pour avoir protégé Madame Agathe Nduwimana native de Kivuruga en commune Bururi, actuellement Administrateur de la commune, la plus maladroite que la commune n’ait jamais connu qui se promène partout avec le cachet de la commune ;
  5. Pour avoir majoré à 100% les jetons de présence des membres du Conseil communal, de 25.000 Fbu   à 50.000 Fbu sans aucune base de calcul et sans vous soucier du personnel qui remplit les caisses de la commune ;
  6. Pour avoir chassé les enfants qui suivaient les cours de renforcement afin de pouvoir se présenter au concours de l’Ecole fondamentale ! Honte à vous Honorable ! Ces enfants sont les vôtres !!

Honorable Anicet Niyongabo, puisque vous ne pouvez pas le voir de vous-même, permettez que je vous montre les opportunités qui pourraient sauver votre image :

  1. La situation géographique de Matana offre beaucoup d’opportunités d’affaires ; il suffit de faire régner l’ordre et la sécurité, les investisseurs s’invitent ;
  2. Le terrain omnisport de Matana est une grande opportunité pour les hôtels et les commerçants de Matana ;
  3. La commune a une école d’excellence, pourquoi ne pas penser à son extension ou encourager la construction d’un campus universitaire ? Votre commune, notre commune a une vocation scolaire, non ?
  4. Last but not least, chassez de votre esprit le verbe « chasser » : chasser le chef de zone, chasser le Conseiller Technique chargé du développement, chasser les enfants de l’école… êtes-vous chasseur Honorable ? Non ! Vous méritez plus que cela !
    Honorable, attention avec les enfants ! Madame Malala disait que « avec les armes on peut chasser les terroristes, mais avec l’éducation on chasse le terrorisme ». Faites le choix Honorable !

Tout compte fait, Honorable, je vous recommande de penser à votre commune au lieu de penser à tout moment à votre position de 2020. Vos enfants sont déjà grands, montrez- leur un bon exemple de citoyen patriote et non ventriote !

Que DIEU vous bénisse !

Fraternellement !

D. N.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s