Le FRODEBU se livre en aveugle à la gueule du CNDD-FDD (par NIYONKURU Anicet)

12243372_894686173950250_8694950776584423970_nLE FRODEBU SE LIVRE EN AVEUGLE A LA GUEULE DU CNDD-FDD

« Puisqu’après tant d’efforts ma résistance est vaine. Je me livre en aveugle au destin qui m’entraîne ».
Je n’ai pas trouvé une meilleure façon de comprendre la capitulation du Frodebu, autrement qu’en faisant mémoire à ces deux vers que racine met dans la bouche de l’un de ses personnages.

En réaction aux positions du facilitateur W.B. Mkapa qui, entre autres, avaient reconnu la légitimité et la légalité du 3è mandat de Nkurunziza, le CNARED n’avait pas mis les gants : en date du 5 janvier 2017, il avait rendu publique une déclaration par laquelle il avait récusé le Facilitateur. D’office, le Frodebu, qui est membre du CNARED à part entière, avait souscrit à cette position somme toute inévitable. Les militants de l’opposition, quant à eux, avaient salué des quatre mains la position du CNARED. D’aucuns avaient été, en effet, dépités par les propos de Mkapa qui avait vidé le cadre des pourparlers de toute sa substance, en déclarant que les pourparlers porteraient désormais sur la préparation des élections de 2020.

C’était danser avant le tambour ; c’était sans compter avec l’essoufflement de certains, la vulnérabilité des autres face au guet-apens et autres chantages du régime sanguinolent de Bujumbura. A la veille d’un autre round des pourparlers convoqué par le même que le CNARED avait unanimement récusé, le temps semble avoir eu raison de l’endurance des uns et des autres. Le FRODEBU a pris la tète de fil des résignés ; dans une interview qu’il a accordée à la radio Isanganiro, le numéro 2 du Frodebu a mis fin à un suspens qui n’en était d’ailleurs plus un : « Même quand on nous traitait de génocidaires, nous avons négocié ». Sous-entendu : « Ce n’est pas aujourd’hui qu’on nous traite seulement de ʺfousʺ (dixit le Facilitateur) B. Mkapa et de ʺMujeriʺ (les chiens fous) que nous répondrions absents ! Sur les ondes de la BBC, Léonce a mis les points sur les « i » qui n’en manquaient d’ailleurs plus : « Nous y serons ; nous tenons à ce qu’il nous explique certaines choses ».

Pour qui sait bien lire entre les lignes de l’histoire, les signes des temps et lier les causes à leurs effets, un certain leadership du Frodebu a toujours su donner beaucoup de signaux qui le disqualifiaient de la ligne d’avant-garde dans la lutte pour la restauration d’un Etat de droit au Burundi. Si votre mémoire ne vous joue pas des tours, vous vous rappelez, par exemple, que quand Buyoya avait chassé du pouvoir Ntibantunganya comme un Malpropre, un certain leadership du Frodebu n’avait pas manqué de faire du même Buyoya son allié dans la guerre qui l’opposait à ce qui deviendra le parti CNDD-FDD. Déjà avec cette position nettement antirévolutionnaire, l’ADN même du Frodebu en tant que parti né démocrate venait de subir une lésion, une mutation !

Soit dit en passant mais à toutes fins très utiles, on se souviendra que le Dr Jean Minani, l’actuel président du CNARED et qui était le numéro 2 du régime Ntibantunganya lors du 2è coup d’Etat de Buyoya, avait préféré prendre le chemin de l’exil plutôt que de faire allégeance à un Buyoya qui venait d’humilier le Frodebu. Et si par la suite il a fini par divorcer d’avec cette ligne plutôt pusillanime du parti du héros de la Démocratie, ce n’est vraiment pas un hasard. Pour qui connaît bien la capacité de résilience et de persévérance de ce médecin politicien, il n’était pas facile d’avancer avec des hommes à l’image de Ntibantunganya, qui s’est opposé au 3è mandat de Nkurunziza tout en posant sa candidature dans la même chemise des dossiers que Nkurunziza ! Il y a lieu d’avoir pitié des hommes et des femmes qui font encore confiance à un certain leadership du Frodebu !

Interrogeant toujours les faits et me consacrant à la lecture des signes des temps, je ne peux que constater la vulnérabilité de certains hommes du Frodebu vis-à-vis des guets-apens et autres chantages du CNDD-FDD. Ainsi, apprenez ou rappelez-vous qu’un certain Pierre-Claver Nahimana, ingénieur agronome et logiquement numéro 3 du parti Frodebu, se trouve être l’agronome-traiteur des plantations de Pierre Nkurunziza ! Comment voulez-vous qu’un homme ayant des rapports de ce type avec Nkurunziza boycotte une rencontre qui bénit le 3è mandat et qui ouvre toute une autoroute pour un 4è et les suivants ?

Dans un ordre d’idée voisin : quel Burundais ne sait-il pas que Patrick Nkurunziza, le président de la ligue des jeunes du parti Frodebu, est un agent du SNR ( Service National des Renseignements) ? Et si vous êtes du Frodebu et que vous ne savez pas que les honoraires de Sieur Patrick en termes de millions tombent tous les vendredis de chaque semaine, c’est que vous êtes un militant suiveur ; vous ignorez tout de votre Frodebu !

Toujours dans la haute hiérarchie du Frodebu, il sied de rappeler que même l’actuel numéro 1, en l’occurrence Bamvunginumvira, n’a jamais rendu la vie facile au CNARED, où il est, pourtant membre du Directoire. Vous vous souviendrez qu’il a participé à l’avant- dernier round des pourparlers d’Arusha, violant gaillardement la consigne du CNARED qui entendait participer à ces assises en bloc. Il est humain de ne pas faire confiance à celui qui vous a menti au moins une fois ; la deuxième trahison de Bamvuginyumvira sera tout sauf une surprise. Le comble du ridicule, il se positionne comme successeur incontournable de Dr. Jean Minani à la tête du CNARED ! Et pour qui sait bien l’écouter, il n’a jamais cessé de menacer de faire flèche de tout bois pour faire imploser le CNARED si jamais il n’était pas porté a sa tête !

Last not liest, Ntibantunganya. C’est lui le président du Conseil de Régulation, l’équivalent du Conseil des Sages dans le parti de son désormais tuteur, entendez Pierre Nkurunziza. Avoir choisi de rentrer au pays natal, c’est un choix que quiconque a connu les contraintes de l’exil ne lui reprocherait qu’avec ménagement et compensions. Mais qu’il soit rentré au pays pour « se livrer en aveugle aux destins qui l’entraine », c’est là où on de perd ! Il faut signaler ici l’influence que vient de jouer Sieur Ntibantunganya sur la prise de décision de son parti de soutenir M. Mkapa dans ses démarches de diviser l’opposition. Et nul n’ignore qu’en divisant l’opposition, on joue le jeu du pouvoir !

On se rappellera de ses sorties d’allégeance au régime sanguinaire de Bujumbura, où il est allé jusqu’à avancer qu’il ne peut y avoir de génocide de Tutsi dans un pays où il y a des Tutsi dans les institutions ! Oui, comme si à la veille du 29 avril 1972 il n’y avait pas de Hutu dans toutes les institutions du Burundi ; comme si à la veille du 6 avril 1994 au Rwanda il n’y avait pas de Tutsi dans les institutions !

Léonce Ngendakumana le numéro 2 du Frodebu, qui d’ailleurs a été minorisé puisqu’il s’était battu bec et ongle pour que le Frodebu rechigne aussi à l’invitation de Mkapa, est au pays. Mais il ne s’était jamais adonné à un si déshonorable exercice de complaisance !

Dialectiquement, qui sabote le mot d’ordre du CNARED, surtout quand il en fait corps, donne automatiquement de l’eau au moulin à tout autre pôle opposé au CNARED, et en tête de fil le CNDD-FDD. Ce qui tue le foyer lui vient de son intérieur, dit le proverbe. Alors, merci vous leaders du Frodebu qui vous êtes mis à nus ; vous ne serez plus des agents destructeurs du CNARED, puisque vous avez choisi de ne plus en faire corps ! En tout cas, vous ne manquerez à personne ! En effet, d’aucuns commencent à gloser sur l’impact qu’aura, sur le devenir du CNARED, l’auto-marginalisation de la hiérarchie Frodebu ? Les plus naïfs vont même jusqu’à prophétiser l’implosion du CNARED !

C’est vraiment mal connaître le degré de l’état révolutionnaire auquel se trouve l’esprit du peuple Burundais ! Il resterait un seul individu comme membre du CNARED que le peuple Burundais se rangerait derrière lui ! Le CNARED, c’est la seule alternative, qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas ! La haine n’est pas une arme, la jalousie encore moins ! De toute façon, si tant est que tout mouvement révolutionnaire a besoin du peuple, il reste qu’il n’a que faire d’une fourmilière de leaders ! Pour être fort et aller de l’avant, le CNARED a certes besoins des gens. Mais ceux-ci ne doivent pas s’appeler forcement Bamvunginyumviram, moins encore Ntibantunganya !

En 1997, l’allégeance d’un certain ledership du Frodebu à Buyoya n’a pas détourné le peuple Burundais du Combat qu’il menait contre Buyoya. Rien de nouveau sous le soleil ; l’allégeance du Même Frodebu au sanguinaire Nkurunziza ne fera rien. Car, cette allégeance ne libérera pas les plus de 8000 prisonniers victimes de leurs ethnies et/ou de leurs idées. Car, cette capitulation ne rapatriera pas les quelques 500 mille réfugiés Burundais qui croupissent dans les camps de réfugiés à l’étranger. Car, cette résignation ne grattera même pas d’un petit ongle les sanguinaires qui ont déjà ôté la vie à au moins 3.000 personnes. Car cette vision à très court terme ne regardera même pas d’un petit œil un tant soi peu menaçant les satanistes qui ont violé les mamans devant leurs enfants, les femmes devant leur maris, les filles devant leurs pères…! Car, déclaration de la défaite du Frodebu, elle ne dit que ceci : « Adieu la lutte ; bonjour les postes. Quant à vous peuples meurtris, affamés, prisonniers, exilés…débrouillez-vous ou mourez ! Et vous cadavres, enterrez-vous ; portez plainte contre vos assassins ! ».

Le message a été compris ; le peuple n’est pas dupe. Rangez-vous sur la ligne de ceux qui l’ont mis à genoux et laissez-le à son triste sort ! Le jour se lève ; le moment viendra où vous retournerez leur demandez les voix !

Bye bye Frodebu !

Par NIYONKURU Anicet alias Léonard Ntwenga

Publicités

10 commentaires sur “Le FRODEBU se livre en aveugle à la gueule du CNDD-FDD (par NIYONKURU Anicet)

  1. Ce Mr est un lapin. Au moment où il critique ceux qui ont choisi la voie du dialogue, lui il est pointé du doigt pour espionnage contre ce même CNARED. En réalité, restons lucides, Le CNARED est  » une coquille vide  » comme disait l’autre. Je pense que si l’opposition veut vraiment trouver une solution aux problèmes qui minent notre nation, ce n’est pas par cette Politique de la chaise vide qu’elle y arrivera.

    Ndavuga, simvura !

    J'aime

  2. Il est beau-frère de Nkurunziza!!!!Chapeau!Cette famille milite farouchement dans la majorité et dans l’opposition.Ils nous tiennent par les couilles.Je ne nie pas qu’il y a des divergences entre lui et Nkurunziza, mais, il est politiquement imprudent de croire à tout ce qu’il raconte.

    J'aime

  3. Je m’étonne qu’il y ait encore quelqu’un qui pense que le CNARED soit d’une quelconque utilité hahahaha!!!! Rêvez d’empêcher Nkurunziza de finir son 3 è mandat, mais ne pensez pas que vos rêves deviendront réalité!!! Si j’étais vous je me préparerais aux élections de 2020 mais comme vous êtes têtus et fainéants vous pensez que vous récolterez qqch à Arusha, une perte de temps! Mkapa vous l’a déjà: le mandat de « Nkurumbi » régitime, s’il est gentil il ne consentira qu’à vous donner qqs miettes. Je suis désolé de vous dire cette vérité toute nue!!! Oubliez les forebu, mrp, cnared, red tabara et consorts car ce sont des créations de Nkurunziza, créees pour vous endormir hhhhhhhhh! Comme Ntibantunganya beaucoup des « opposants » burundais sont essoufflés et ne demandent qu’une petite porte où passer pour rentrer au pays natal. Un exemple typique d’un opposant essoufflé est mr Nininahazwe Pacifique, très actif en 2015 mais déjà fatigué en 2016!!! Pour constatez sa fatigue vous n’avez qu’à visiter ses pages facebook!!! Ses suiveurs ont disparu, les commentateurs ont disparu, il est devenu fantomatique et s’il obtient une petite porte pour rentrer il viendra en courant comme un chien poursuivant un lièvre.
    Vive la vraie opposition, celle qui est silencieuse.

    J'aime

    • Cette vraie opposition dont tu parles sert a quoi si elle est silencieuse? Certes, CNARED n’a pas beaucoup de pouvoir mais au moins ils essayent et un jour ils vont recolter les fruits de leurs efforts. Ca peut etre dans 5 ans ou meme 10 ans! Mais je sais que Nkurumbi ne va pas pouvoir se maintenir la haut beaucoup plus longtemps. Mois je ne supporte personne de particulier. Je vieux juste un pays en paix et une prosperité pour tous.

      J'aime

  4. Nta CNARED, Nta za FRODEBU Nta CNDD-FDD, Nta za FNL, Nta za UPRONA, Nta MSD,Vvyose n’ibi ventriotes bimwe… urwaruka, haguruka mwikure abo Bambuzi, ba Sesankuyoze, ba Nsumirinda, ba Ndakugarika, ba Hadj, ba Vyanwa… Révolution sugutera ishami ku giti (GREFFER), nukurandura imizi y’i giti (DERACINNER).
    REVOLUTION HAGURUKA.

    J'aime

  5. Niho Nyambariza yaza abatuka ngo mur’imbga n’,imihimbiri! Ntakindi mukora atari ugurtyoza abandi hako kurondera inyishu y’ubaka!
    Umugani wa Ligue Monarchique du Burundi, abarundi twaravumwe, kuko twangaje umwami Mwambutsa, tukica n’abana biwe ariwe umuganwa atari umugani Rudoviko Rwagasore na Prince Charles Ndizeye.
    Turakwiye mu Burundi uburongozi bushasha bugizwe n’abarundi batasheshe amaraso. Hakenewe imigambwe misha, ivya kera vyose bigafutwa.

    J'aime

  6. Abanyepolitike bamwe bamwe hari igihe nibaza ko barwaye kweli ! none wewe wanditse iyi nkuru urakenyeye utuke abantu bose bashimye kwitahira i Burundi udasize inyuma na President NTIBANTUNGANYA? hanyuma ukavuga ngo uri umu démocrate . uyu mwanya ugiye muri politike wigize umu expert mu kwifatira mu gahanga abandi ?

    J'aime

  7. ntagitangaje na kimwe kuko bahambije bamwe bo muri uprona bafashanya gushikana cndd-fdd kubutegetsi. bashaka kubafasha kubandanya ivyabananiye, erega ntimwibaze ko ihonyabwoko rivugwa ko ryokorewe abahutu 1972 riharurwa kuro uprona yatwara naryo iryakorewe abatutsi 1993 rikaba kugatwe ka frodebu. nukovuga rero burya ni nko kuja gusaba ikigongwe cndd-fdd kugirango baravye aho igejeje nayo ihonyabwoko kumbure itararenza cane aho nabo bagejeje bunge ubumwe hanyuma duce tugira imigambe itatu ikingiraniye ikibaba ku mahonyabwoko yakoze gutyo uwuzorusha abandi ubukare abandanye atwara abandi bigumire mukwaha kwiwe ata kuri no gusubuza hamwe bigisubura kuvugwa. hanyuma abarundi ataruhara bigeze babigiramwo babizire atacamira.
    Ariko rero Uburundi buracafise Imana n’abana batatyojwe n’ubwo buhemu bwose bwahitiye, turi kumavi dusenge kandi ntankeka bitebe bitebuke Ukuri kuzotsinda aba bicanyi n’abanyabinyoma isi ntizohera bataramaramazwa!

    J'aime

  8. Malheureusement tu as oublié d’informer le public que ton grand frère Gaspard alias Cocth Frodebu qui te finance avec les fonds de la BANCOBU dont il est l’ADG et sa femme qui t’a élevé est grande Sœur de Denise Nkurunziza

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s