Burundi terrorisme: Certains SINDUMUJA auraient ils réactivé leurs « sans échecs »?

imbonerakure-burundiSuite aux récents attentats contre le conseiller principal Willy NYAMITWE et le Ministre Emmanuel NIYONKURU,la question que tout le monde se pose, est de savoir  qui sont à la tête de ces tueurs occasionnels qui ciblent les autorités Burundaises, suivant le même modus operandi de ce qu’on a connu dans les années 94, 95, 96 …, juste avant le retour de Buyoya 2.

Parlons plutôt de tentative, car malgré ses quelques forfaits sporadiques, mais très regrettables, ce mouvement de tueurs reste maîtrisé en général par les services de sécurité, car la plupart des auteurs sont rapidement mis hors d’état de nuire, tandis que d’autres prennent la fuite, mais sont souvent identifiés là où ils sont et toujours tenus à l’œil.

La plupart d’observateurs avisés désignent  globalement les SINDUMUJA, dont le CNARED veut s’assurer l’exclusivité, comme étant les commanditaires, au moins indirect, de ces attentats ciblés, faute de pouvoir organiser une rébellion en bonne et due forme. Parfois, ce sont les SINDUMUJA eux mêmes, qui par leur communication maladroite, revendiquent ces forfaits.

Pas mal de similitudes sont à relever entre les tueurs actuels et ceux des années 90: une volonté de reprendre le pouvoir perdu aux urnes, usage parfois de stupéfiants, des attroupements jadis, dans leurs bistrots (aujourd’hui réseaux sociaux) pour spéculer, se réjouir et se vanter après chaque forfait, utilisation d’armes à feu de poing, mise à disposition de rançons éventuellement …

Cependant, on relève une différence notoire: alors que dans le cas des sans échecs des années 90, on a dû attendre le retour de BUYOYA 2 pour que ceux ci soient neutralisés ( désactivés, intégrés dans les services  de sécurité ou envoyés en Occident), les tueurs actuels sont directement pourchassés et souvent appréhendés, ce qui entraîne des réactions spontanées de « leurs sympathisants » ou commanditaires, criant à une chasse à l’homme.

L’autre différence notable est que les anciens sans échecs étaient commandés de l’intérieur, avec le soutien tacite  de l’armée et de la police, alors que ceux d’aujourd’hui reçoivent vraisemblablement des ordres et des moyens de leurs supports basés à l’extérieur.   Soulignons aussi que les responsables SINDUMUJA se cachent mutuellement leurs plans, tout en se déclarant unis.

Enfin, ceux qui sont entrain de réactiver le mouvement de terrorisme déguisé, se trompent d’option ;  car, non seulement le mouvement risque de se retourner contre eux, mais aussi, le pouvoir actuel a la légitimité et surtout les moyens de se défendre.

Jean François NDEBERI

Publicités

4 commentaires sur “Burundi terrorisme: Certains SINDUMUJA auraient ils réactivé leurs « sans échecs »?

  1. Pour dire que abaguma baraswa, bicwa biyica!!!???? Détrompez vous Ndemberi avuze ukuri kandi ntakuzira kirazira! Abacibaza ko ivyo bigize dans les années 93,…., bigishoboka ntibazi ko amase yakera atagihoma urutaro!

    J'aime

  2. mushingantahe NDEBERI, ari wewe canke abo wita sindumuja mutandukaniyehe? canke uravye imvugo yawe ubarushije iki? uyumusi igihugu c’uburundi nimba ngifise abagabo n’abashingantahe nkawe citezeko amahoro, nikirire cihorere. nanone igiti bakimenyera kucamwa cavyo. ubona haruwogushinga amabanga canke ngo akwizere nimvygo yawe. aboba sans échecs bobaho hoho, iyo nyifato niyo yotuma bafinduka? uyu musi dukeneye abantu basubiza zina murundi wese agaciro, turipfuza guhamagarwa mumazina yacu twiswe n’abavyeyi. nta mbonerakure, ntamu sans échecs, nta sindumuja. haramazina meshi yandi dufise atubereye kandi duhimbariwe. ndumurundi, ndumunyafrica, ndumuhungu canke umukobwa, ndumunyakayanza canke ahandi, ndumukristu, ndumwigisha canke umurimyi, ivyo vyari bimaze. twibukanye ico turi imbere yokwagirizanya. twese turakeneye iteka rya zina kiremwa wese yaba umurundi canke umunyamahanga abubamwo kandi bizoshoboka kuko turacabise abarundi bintwari bataboneka kandi batumvikana ariko Imana ishobora gucako ikaturokora. moïse yakuriye munzu ya farawo niwe yasohoye abanyisrael mumisiri, kandi na yozefu yatwawe nkumuja kukwankwa nabenese ariko niwe yabakijije mumapfa ninzara. Imana ntiravuga ijambo ryanyuma kuburundi ntampamvu yokwihebura.
    imbereY’IMANA TWESE TURANGANA. NTAMUTO NTAMUKURU USIVYE KO TUZOTANGARA IGIHE TWOSHIKAYO TUGASANGA BATO NIBO BAKURU, BAKURU NIBO BATO. NDEMEZA NTAKEKEREZA KWAMARASO MESHI Y’ABARUNDI ARIKO ARADUTAKAMBIRA; BITEBE BITEBUKE UBURUNDI N’ABARUNDI TUZIRUHUTSA KANDI HARUHUKA UWARUSHE ICO DUSABWA NUKUDACIKINTEGE, KUTARAMBIRWA; GUSENGA NO KWIZIGIRA KW’IMANA IKIDUKUNDA. MURUNDI WESE AHURI IMANA IRAGUKUNDA KANDI IRAKWITWARARITSE.

    J'aime

  3. Quand les dd se rentrent dedans faute entente dans leur gestion satanique du pays, ce Ndeberi veut le mettre au compte des mal aimés du pouvoir. Ce baberisme vous poursuivra comme Caïn, le salaire du sang est déjà au compte des dd. Ce sont les moins radicaux qui sont éliminés hafsa mosi, niyonkuru Emmanuel, après que le demon de nkuru soit rassasié du sang des militants du msd, du fnl pro rwasa. Le sort de habyarimana vous attend

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s