Des suspects de plusieurs nationalités regroupés près des résidences de diplomates belges à Bujumbura

img-20161215-wa0017-bnSelon Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police nationale du Burundi, la police a conduit ce matin du 15 décembre « une opération de contrôle de suspects regroupés près des résidences de diplomates belges au quartier Zeimet,  probablement par ces mêmes  diplomates belges  pour cause probable de porter atteinte à la sécurité  du pays ».

Pierre Nkurikiye précise que ces suspects sont des Belges, des  Guinéens, des  Sénégalais,  une Rwandaise et des Burundaises.«  La police a voulu vérifier l’information que  ces derniers temps, des suspects s’étaient réellement  rassemblés dans les appartements voisins des résidences des diplomates belges ». Le constat  est que ces gens sont bel et bien là. « Pas d’arrestation. Mais la police  a dressé un rapport qu’elle a  transmis à qui de droit ».

Autre précision, selon toujours Pierre Nkurikiye : « La fouille n’a pas concerné les résidences de diplomates et  celles de leurs agents de sécurité car ils sont couverts  par l’immunité diplomatique ».

Une nuance : «En cas de flagrant délit de crime, ces résidences  de diplomates peuvent être fouillées », précise Pierre Nkurikiye.

Ces gens, auraient-ils été rassemblés pour une  éventuelle évacuation en cas de  dégradation de la sécurité au Burundi ? Pour rappel, l’on se souviendra que ces derniers temps, des chancelleries occidentales ont alerté leurs ressortissants au Burundi et spécialement  à Bujumbura sur une éventuelle dégradation de la sécurité aux alentours de Kajaga et de l’aéroport notamment.

jeudi 15 décembre 2016 16:07

Publicités

8 commentaires sur “Des suspects de plusieurs nationalités regroupés près des résidences de diplomates belges à Bujumbura

  1. Maintenant que l’heure de vérité arrive, ce n’est pas le moment de filer à l’anglaise ; il faut oser assumer ses responsabilités ;Pascal Nyabenda à l’ arrivé , l’ assemblée Nationale exclu totalement les tutsi dans les postes de rang de ministre,dans l’ administration parlemenatair. chef de cabinet , hutu, secretaire general hutu, directeur legislatif hutu, directeur fianacier , hutu, conseillet polique, hutu , conseilller juridique, hutu, porte parole, hutu, conseille questeur, hutu, conseiller économique, hutu, chef du personnel, hutu,

    J'aime

  2. chasser tous les Blges, s’ assimule à l’ exclusion des tutsi dans les institutions. « car Maintenant que l’heure de vérité arrive, ce n’est pas le moment de filer à l’anglaise ; il faut oser assumer ses responsabilités « ;selon Pascal Nyabenda, dans le communiqué du 20novembre 2016.

    J'aime

  3. La fouille des résidence Belges, assimilées aux quartiers des insurgés, dit Tutsi, ngagara, Nyakabiga mutakura, Musaga du 15 décembre 2016 se retrouve au. communiqué du CNDD FDD du 20 novembre 2015″ Non seulement les Belges ont semé des divisions dans les cœurs des Burundais dans le but de régner indirectement sur le Pays, mais encore ils ont flagellé le corps des Burundais( HUTU), casser l’ l’Homme Burundais ( président hutu) dans sa dignité la plus profonde. Maintenant que l’heure de vérité arrive, ce n’est pas le moment de filer à l’anglaise ; il faut oser assumer ses responsabilités ;

    J'aime

  4. considération des belges comme des tutsi par Pascal Nyabenda
    dans le communiqué du 20 novembre 2015, Nyabenda dit via Gélase Ndabirabe
    Pendant que le coup d’Etat était en cours et au chaud de l’événement, des médias , de journalistes pro-putschistes , ( tutsisants) ont pris le large jusqu’au Rwanda et ailleurs en Belgique, où différentes antennes radiodiffuseurs leur ont été cédées dans les pays d’accueil pour continuer le processus putschiste du 13 mai 2015 ;

    J'aime

  5. Selon Pascal Nyabenda le 20 Novembre 2015 dans le communiqué N° 42 ,il dit via son porte parole Gélase Ndabirabe » le Peuple s’exprime pour donner le pouvoir à qui il veut via les élections.
    le comportement Belge traduit la nécessité d’avoir utilisé les médias tant nationaux ( rpa, bonesha, rennaissance) qu’internationaux dans le processus de coup d’Etat contre le pouvoir issu du Parti CNDD-FDD qui a échoué le 13 mai 2015.

    J'aime

  6. A la chasse des colons Tutsi, les belges
    dans le communiqué n°42 du 20 novembre CNDD FDD, aux yeux du Parti CNDD-FDD l’une des raisons majeures de financer et armer les insurgés , Tutsi, transformés rapidement en putschistes ( FAB)pour renverser par force les institutions (HUTU)

    J'aime

  7. Nous avons besoin d’être éclairés sur ces gens:
    1) D’après le porte-parole de la police ce sont des belges, sénégalais, guinéens ,une rwandaise (dame) et des burundaises (dames). C-à-dire un groupe d’hommes et des dames(burundaises et rwandaise). Que font-ils exactement ? Réunion politique ? Réunion d’affaires ? Etc. ?
    2)Ont-ils des papiers en règle pour vivre sur le sol burundais ?
    3)Qui a organisé ce regroupement et dans quel but ?
    4) Si c’est pour des raisons de sécurité de ces gens-là ,pourquoi celui qui a organisé ce regroupement n’en a pas informé les autorités ?
    5)Qu’en disent les diplomates belges voisins de ces appartements où se font des réunions ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s