L’article 128 de la Constitution ne permet pas à Tatien Sibomana d’être 1er Vice-Président de la République

tatiennDepuis avant-hier, une  rumeur circule sur les réseaux sociaux faisant état d’une imminente nomination de Tatien Sibomana  comme 1er  Vice-Président de la République en  remplacement de Gaston Sindimwo. Ce replacement serait dictée par le souci de mettre fin à  la crise politique au Burundi déclenchée par le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza.   A l’état actuel, Tatien Sibomana ne peut  occuper le fauteuil de M. Sindimwo à la 1ère vice-présidence.

Selon la Constitution, article 128,  un Vice-Président de la République   doit obligatoirement être remplacé par  « un nouveau  Vice-Président de la République, provenant de la même ethnie et du même parti politique que son prédécesseur ».

Or, Tatien Sibomana  a été exclu du parti de provenance de Gaston Sindimwo, l’UPRONA,  bien que M. Sibomana se réclame toujours du parti du héros de l’Indépendance du Burundi, le prince Louis Rwagasore.

L’on se souviendra que  lors des élections de 2015, Tatien Sibomana s’est  fait inscrire à la députation comme candidat indépendant de la coalition « Amizero y’Abarundi » ; une coalition entre les Upronistes  non reconnus par le ministère de l’Intérieur et les FNL d’Agathon Rwasa. Ce dernier n’est non plus reconnu comme président du FNL, un parti pourtant dont il se réclame toujours « leader historique et charismatique ».

lundi 12 décembre 2016 08:07,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s