Attentat contre Willy NYAMITWE, une erreur stratégique des SINDUMUJA

czawlozxaaeux_l« L’usage de la violence doit être dénoncé et sévèrement combattu, qu’il vienne du pouvoir ou de l’opposition radicale, le deux poids, deux mesures n’est pas acceptable ».

Dans l’état actuel des investigations, on ne peut pas désigner avec certitude le vrai commanditaire de cet attentat, planifié contre le conseiller principal du chef de l’État, même si, au vu des circonstances, chacun peut s’en faire une idée. En tout cas, dans leur communication qui a suivi, les SINDUMUJA l’ont quelque part revendiqué.

En effet, que ce soit par le biais de ses organes officiels, son bouillant porte parole Jérémie Minani, ses radios Humura et Inzamba, ou via les réseaux sociaux, l’opposition radicale s’est clairement réjouit de cet attentat, tout en essayant, par ruse, de l’attribuer à autrui, allant jusqu’à évoquer une affaire interne entre ténors au pouvoir. Une stratégie de communication qui en rappelle une autre; Ainsi, lorsqu’il y  eu l’attentat du 6 Avril 1994 contre l’avion présidentiel du Rwanda, une certaine presse avait tout de suite évoqué un coup d’extrémistes Hutu, alors que chacun pouvait aisément deviner à qui profitait le crime.

Pour cet attentat contre Willy, nous avons été frappés par cet acharnement des tenants SINDUMUJA à se persuader, avec un  certain soulagement coupable, que NYAMITWE n’était pas blessé, mais bien mort.  Ainsi, nous avons assisté durant quelques jours ,à une féroce  guerre de mots sur les réseaux  sociaux , entre partisans de NYAMITWE clamant qu’il était vivant, alors que ses détracteurs le déclaraient et l’espéraient surtout mort.

Maintenant qu’il est bien vivant,  les SINDUMUJA sont furieux,  certains d’entre eux vont jusqu’à promettre ouvertement de récidiver ; parce qu’on leur avait vraisemblablement fait croire que le coup était professionnellement bien préparé, et que Willy ne pouvait pas  en échapper. Je me dis qu’ils auraient participé à la préparation intellectuelle, voire au financement du projet d’assassinat, mais je me garde de conclure là dessus, la suite des enquêtes nous éclairera.

Cette maladresse des SINDUMUJA, de revendiquer dans des termes à peine voilés, ce qu’il faut appeler  » attentat terroriste », aura évidemment des conséquences, notamment dans les relations futures avec leurs soutiens. Car, disons le clairement, les quelques occidentaux bien connus par ailleurs, qui comprennent certaines des revendications des SINDUMUJA, s’accommoderont trop mal à cette stratégie qui consiste à :

« Montrons par la perturbation de la sécurité, attentats ciblés, manipulation des responsables occidentaux, matraquage médiatique…….. que rien ne va plus au Burundi. Ainsi, ces Occidentaux augmenteront la pression sur Bujumbura et exigeront des négociations, pour permettre à nous Sindumuja, leurs poulains d’être associés au pouvoir, en dehors des élections ».

En agissant ainsi, les SINDUMUJA, pas tous, ont pris beaucoup de risques, ils ont péché là où ils étaient supposés être plus forts: s’attaquer, à mains armées,   à quelqu’un pour ses idées, alors qu’ils clament défendre la liberté de presse.   Car, Willy NYAMITWE n’est ni militaire , ni policier et ne décide pas dans les dossiers de sécurité.Les SINDUMUJA en veulent à lui , juste parce que c’est un excellent communicateur qui fait plus que rivaliser avec eux sur ce terrain médiatique.

Or, comme on l’a vu récemment à Ottawa, Berlin et  Bruxelles, les SINDUMUJA, habitués à parler seuls, ne supportent pas  de débat contradictoire, estimant qu’ils ont le monopole de la vérité .  Dans leur entendement, le monde doit forcément les croire , sinon , ils vont précéder  par la violence, ils viennent de le prouver avec cet attentat,  comme cela semble s’avérer.  Mais, en attendant les conclusions d’une enquête sérieuse, accordons à nos compatriotes, au moins, le bénéfice du doute.

Anatole BACANAMWO

Publicités

8 commentaires sur “Attentat contre Willy NYAMITWE, une erreur stratégique des SINDUMUJA

  1. Ok ni witegure kururwana
    pour moi , la première conséquence de cette erreur stratégique que tu semble ne pas accepter,
    c’est le nouveau repositionnement du médiateur qui dénonce clairement ll’attitude de SINDUMUjA

    J'aime

  2. Cher Anatole (puisque vous avez eu le courage de révéler votre identité)
    En lisant votre article, je me demande bien si vous avez écrit pour informer ou juste pour écrire. Lorsque vous parlez de Sindumuja savez-vous la signification de ce terme? Si Oui de qui êtes-vous Umuja comme vous dites ne pas êtes Sindumuja? Juste pour vous montrer que vous êtes mal partis. Que vous soyez attachés à l’opposition ou au gouvernement n’est pas un problème car c’est votre choix et il doit être respecté mais nous faire perdre du temps à nous raconter une histoire que tout le monde sait déjà, nous rappeler que les investigations n’ont pas encore abouti, je vous rappelerai qu’on attend une série d’investigations (enquêtes) qui n’ont jamais about depuis des décennies sans oublier même les assassinats des hauts gradés de l’armée depuis l’année dernière pour ne citer que cela mais te rappeler que l’heure est grave! L’opposition n’est pas saine, le gouvernement n’est pas sain (comme ce passage de la bible avec Jésus qui disait « Vous êtes sains mais pas tous ») Juste pour dire qu’il y a encore beaucoup à faire des deux côtés pour arriver au bon développement de notre beau pays!!

    J'aime

    • Uravuga Ntuvura,

      Personnellement je trouve que le SINDUMUJA , même s’ils n’ont pas tort sur toute la ligne, ont choisi un nom qui porte à confusion. Car dans l’entendement des extrémistes des années sombres que nous avons connu au Burundi, Umuja avait une signification précise , qu’il n’est pas opportun de tjrs rappeler.
      Et je m’étonne d’ailleurs que Mgr NTAMWANA, une personnalité respectable l’ai initié. Par contre, cela ne m’étonne pas que des néo extrémistes s’en donnent à coeur joie en utilisant ce vocable , pour moi, controversé.
      Si tu peux m’expliquer ce qu’est son autre signification , je suis prêt à écouter.

      J'aime

      • Cher Anat,
        Voila même pourquoi je disais que vous êtes mal parti Etes-vous burundais? Parlez-vous kirundi? Moi je n’ai utilisé aucune arrière pensé et je parlé de Sindumuja « je ne suis pas esclave » au vrai sens du terme Ce que Ntamwana a dit n’engage que lui et moi je fais un débat à propos du vrai sens du nom pas du sens figuré Sinon à voir vos propos et voir mon commentaire je suis ouvert à tout autre débat car je trouve toujours que vous avez perdu du temps dans votre analyse J’aurais aimé débattre sur la voie de sorte de la crise de notre pays et surtout son décollage économique car opposition ou gouvernement la plupart sont les mêmes ils ont échoués à leur mission première et continuent non seulement de s’enfoncer eux même mais de plonger toute une nation C’est surtout ça qui me fait mal en tant que jeune qui aime son pays!

        J'aime

      • Celui qui se surnomme SIMVURA fait une bonne analyse, ci dessous en se disant notamment préoccupé par la question de sortie de la crise , souhaitant qu’on devrait s’occuper surtout des probl. économiques.
        Mais, je ne voudrais pas poursuivre la discussion avec une personne qui ne s’identifie pas clairement

        J'aime

      • Cher Anat,
        Comment voudriez-vous que je m’identifie? Mettre les 3 ou 4 premières lettres de mon nom? En quoi cela sera-t-il utile pour vous? Je pense que l’important n’est pas qui émet l’idée mais surtout l’idée que le message puisse véhiculer. So pourquoi je met en avant l’économie? C’est pour le simple fait que les corrompus dirigeants africains font une grave erreur, S’ils avaient le courage de développer d’abord le pays, donner leur population le bien-être (autosuffisance alimentaire, économique) ou au moins favoriser, encourager et accompagner l’entrepreunariat penses-tu qu’on serait là où nous sommes maintenant? On dit que ventre affamé n’a point d’oreille en kirundi pour être plus explicite « Mu nda harara inzara hakazinduka inzigo » . Clin d’oeil aux dirigeants qui veulent s’éterniser au pouvoir sans bien préparer le terrain (dream without plan) ca devient un cauchemar!!!! Merci

        J'aime

  3. Tout ce que le gouvernement sanguinaire tente de coller à ses opposants ne tiendra jamais. Et d’ailleurs on ne doit pas oublier que les compagnons politiques finissent ainsi. Qui a tué Adolphe, Darius, Bikomagu, Mjr Didier et d’autres? Qui a emprisonné Radjabu, Uwamahoro, Miros et d’autres. Sachons alors que Nyamitwe doit subir le même sort ou le faire subir à ses compagnons. La cacophonie dans la communication gouvernementale en dit long sur le mensonge.

    J'aime

  4. Tu n’as pas du tout accordé le benefice du doute, tu as déja pointé du doit tes ennemis que tu juge d’auteur de cet attantat.

    Mais je pense qu’il est grand temps d’agir comme un journaliste professionnel et non comme un simple mercenaires que vous incarnez le plus.

    Vous etes devenus tellement cameleon defacon qu’on ne peut pas reconnaitre meme votre identité.

    Un bon entendeur salut

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s