Le premier vice-président burundais quitte Bujumbura pour le sommet extraordinaire de la CEEAC

cywl44lxaaarnlbLe premier vice-président de la république du Burundi, Gaston Sindimwo, a décollé lundi de l’aéroport international de Bujumbura pour participer à un sommet « extraordinaire » de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) prévu le 30 novembre à Libreville, au Gabon.

La CEEAC comprend dix pays : l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo-Brazzaville, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe et le Tchad.

« Je me déplace pour représenter le chef d’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, au sommet des chefs d’Etat des pays membres de la CEEAC, qui va se tenir dans la capitale gabonaise Libreville, où il sera question d’examiner dans ces assises extraordinaires, la situation politico-sécuritaire de la sous-région », a déclaré M. Sindimwo dans un point de presse tenu peu avant son décollage pour Libreville.

Cet examen sera focalisé sur la géopolitique sous-régionale dans une perspective de chercher les voies et moyens pour améliorer la situation politico-sécuritaire au sein de l’espace CEEAC, a-t-il précisé.

Le premier vice-président Sindimwo a saisi l’occasion pour affirmer que les relations entre le Burundi et la CEEAC, ainsi qu’avec le pays hôte du sommet, « sont au beau fixe », et progressent au jour le jour.

Il a ajouté qu’il profitera de cette tribune politique régionale pour exposer la situation politico-sécuritaire qui prévaut « réellement » au Burundi.

« Par là, nous voulons que les chefs d’Etat et de gouvernement de la sous-région africaine de la CEEAC puissent être nos ambassadeurs auprès de nos détracteurs, car vous savez très bien qu’il y a des pays qui jugent le Burundi sans le connaître. Nous en profiterons pour vendre une bonne image de marque du Burundi, en portant à la connaissance de tout le monde, la situation réelle qui prévaut au Burundi », a-t-il indiqué.

En dehors de son appartenance à la CEEAC, le Burundi appartient également dans le cadre de sa politique d’intégration régionale, à la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE), la Communauté économique des pays des Grands Lacs (CEPGL), la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL) et le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA, Common Market for Eastern and Southern Africa).

French.china.org.cn | le 29-11-2016

Une réflexion sur “Le premier vice-président burundais quitte Bujumbura pour le sommet extraordinaire de la CEEAC

  1. Soyez le bienvenu au Gabon, Excellence Monsieur le Premier Vice- Président !
    La communauté burundaise existe au Gabon même si elle est faible en nombre par rapport aux autres communautés. Si l’ on faisait le rapport entre le nombre des ressortissants de chaque communauté et les investissements en immobilier au Gabon la communauté burundaise pourrait être en première place.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s