L’OPC2 UWAMAHORO Désiré à Mpimba dans la cellule de RADJABU Hussein

15036712_362096484142820_6844558104175875218_nBujumbura procéderait- il à un nettoyage de linges sales afin de redorer son image ?

Hier jeudi, il s’est opéré deux faits qui pourraient pousser à se demander si Bujumbura aurait commencé le « nettoyage dans a maison » afin de se débarrasser de certains responsables qui excellent de zèle dans l’exercice de leurs fonctions et par la finissent par verser dans l’excès et au finish font porter la responsabilité au gouvernement que l’opposition et la societe civile anti – 3 eme mandat continuent de qualifier de despote en le faisant porter toutes les responsabilites.

Premierement, c’ est l’OPC 2 Désiré Uwamahoro aussi dit le Rambo de Bujumbura et terminator des jeunes manifestants qui qui a rejoins le quartier dit « infirmerie » et installe dans la chambre qu’occupait l’ancien chef du parti Cndd – Fdd, M. Radjabu Hussein actuellement en cavale. Il venait de passer une dizaine de jours dans un cachot du tres redoutable service des renseignements.

Hier jeudi meme, c’était le tour d’un chef administratif local, M. Jean – Marie; chef de quartier Heha de Kamenge. Il a ete arrete et emmene a la prison Centrale de Mpimba.

L’autorité administrative préfère garder le silence sur les motifs de cet emprisonnement. Mais notre source au quartier Heha qui a requis l’anonymat nous indique ce chef local serait impliqué dans le même dossier d’escroquerie contre des hommes d’affaires Jordaniens dont l’OPC2 Désire Uwamahoro est accusé.

Menya Media

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s