Les coulisses de la rencontre de Berlin: Les faits marquants

14908382_1132720420110852_2038995782666205898_nLes coulisses de la rencontre de Berlin du 1er novembre au 4 novembre 2016 : Forum des jeunes leaders du Burundi

Selon notre enquête, Ce qui s’est passé à Berlin permet de révéler les différents comportements mais cela ne doit pas inquiéter ou décourager.

Parmi les faits qui nous ont interpellés :

  • Une activiste Sindumuja (réfugiée récemment au Canada) a refusé de serrer la main du Conseiller Principal du président du Burundi :
  • Un activiste Sindumuja membre du Fodib (Belgique) est sorti de la salle de réunion suite à un discours négationniste d’un Imbonerakure à propos du génocide des Tustsi du Rwanda. Il aurait ensuite demandé une motion et menacé d’annuler sa participation si des propos négationnistes étaient de nouveau tenus lors ce Forum. Le président de séance a relevé ce point important et a poursuivi le travail déjà amorcé.
  • Une prise de tête entre un Imbonerakure (Burundi) et un activiste Sindumja (Europe) à la fin de la 1ère journée de travail, la présidente de séance arrête en catastrophe la journée de travail.
  • La soirée arrosée entre les Imbonerakure et les Sindumuja. Le conseiller Principal de Nkurunziza a offert à boire sur le compte du contribuable burundais (déjà ruiné) jusqu’à 3h00 du matin. Du côté des Imbonerakure, on note la présence du Conseiller Principal du président du Burundi, de la Secrétaire Nationale à la communication du parti CNDD-FDD, de la Conseillère chargée de la communication presse et information à la présidence, d’un journaliste et écrivain. Du côté des Sindumuja étaient le président du Fodib (Forum de la  Diaspora Burundaise) et deux activistes de l’ABC (Alliance des Burundais du Canada). Aucun membre du Centre for Humanitarian Dialogue (HD) n’était présent.
  • Au début de la 2ème journée de travail, de manière unanime, tous les sindumuja décident de boycotter la session de travail et quittent la salle avant la présentation du Conseiller Principal en Communication du Président du Burundi. La 2ème journée de travail est annulée et deux communiqués sont diffusés.
  •  Le 3ème jour et dernier jour, les groupes travaillent en aparté pour présenter un document de travail au groupe adverse sans se rencontrer. La tension reste palpable jusqu’au départ des délégations.

Enquête de Bujumbura News

5 réflexions sur “Les coulisses de la rencontre de Berlin: Les faits marquants

  1. Ressources perdues. Quel etait l’objectif précis de cette rencontre? Était-ce un atelier de travail.pour produire une oeuvre commune? Etaient-ce des pourparlers? Entre qui et qui précisément? Quand allons-nous arrêter de nous livrer en spectacle? Restons concentrés sur l’eviction du dictateur de Bujumbura et évitons ce genre de distractions.

    J'aime

  2. Ahh bitangura ukwo nyene ubwo abo bamaze kwemera les offrets du pouvoir. Ariko icontamenya est ce que ces associations jouent quel rôle? Disons que le gouv femelle leur offre est ce que amahoro rama yoboneka?

    J'aime

  3.  » La tension reste palpable jusqu’au départ des délégations. »
    Les tensions entre Burundais et pour le Burundi se retrouvent à:
    1) Arusha en Tanzanie
    2) Berlin en Allemagne
    Y’aura-t-il un jour où les tensions entre tanzaniens pour la Tanzanie ou entre allemands pour l’Allemagne se retrouveront-elles à Bujumbura ?
    Je suis en train de rêver en marchant à midi sur les routes de Bujumbura et j’ai honte de rêver comme ça.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s