Détournements des fonds AMISOM: Comment l’argent a été détourné sans quitter le Burundi

detournement-30102016-150856Le détournement des fonds issus des indemnités de participation à l’AMISOM pour officiellement acheter un jet présidentiel est clair, prouvé par de nombreux documents. L’argent du fond de l’AMISOM n’a en réalité jamais quitté le sol burundais. Plutôt, les architectes de ce détournement, le Président Pierre NKURUNZIZA en tête, se sont servis directement dans les caisses de la Banque Centrale du Burundi.

En tout, c’est plus de 15 milliards de francs burundais qui ont été l’objet de transfert pour le soit disant achat du jet présidentiel, selon les différents ordres de transfert ou de virement.

Tous ces ordres de transfert ou de virement ont cependant été sciemment truqués par les architectes du détournement pour que ces ordres ne soient pas exécutés. Le subterfuge visait à garder l’argent dans les comptes de la Banque centrale d’une part, et s’en servir d’autre part.

La ruse visait aussi à jeter de la poudre aux yeux de la population et d’autres intervenants comme le ministère de la défense, gestionnaire du compte de l’AMISOM, pour maquiller une transaction qui n’en est pas une.

Selon nos investigations, le Code Swift de International Bank of Commerce de Laredo du Texas aux Etats- Unis d’Amérique est IBCLUS44. Toutefois, le Code Swift pour cette même banque qui apparaît dans tous les ordres de transfert ou de virement opérés par le gouvernement du Burundi est : IBCLUU44.

Les architectes du détournement des 15 milliards de francs ont remplacé le  « US » du vrai Code Swift par « UU » qui se trouve dans le code truqué des ordres de transfert émis par Bujumbura. En conséquence, aucun ordre de transfert ou de virement n’a été exécuté parce que le code utilisé est erroné.

L’argent n’a donc jamais quitté la Banque de la République du Burundi. Ainsi, les architectes du détournement se servent de l’argent liquide et frais à partir des caisses de la Banque Centrale. Une opération qui nécessite au préalable la complicité du Gouverneur de la BRB.

Ce hold-up financier montre que plusieurs hautes autorités sont impliquées. Celles de la présidence de la République avec en tête le Président Pierre NKURUNZIZA et Alain Guillaume BUNYONI qui était son Chef de Cabinet, celles du Ministre des Finances Tabu Abdallah MANIRAKIZA, celles du Ministre de la défense Pontien GACIYUBWENGE et celles de la Banque Centrale avec en l’occurrence le Gouverneur de la BRB.

samedi, 29 octobre 2016 07:58, http://www.rpa.bi

Une réflexion sur “Détournements des fonds AMISOM: Comment l’argent a été détourné sans quitter le Burundi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s