Burundi – le grand voyage (par Athanase Karayenga)

patrouille-de-police-dans-les-rues-de-bujumbura-le-2-aout-2015_5396667Chers amis,

Si le régime de Pierre Nkurunziza était cohérent et logique, il devrait lâcher les foules immenses de ses obligés à travers le pays pour exiger que le Burundi se retire immédiatement du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme à cause du fameux rapport des experts indépendants qui fâche, de l’Union Africaine car, la scélérate, a suggéré d’envoyer 5 000 soldats pour protéger la population burundaise, des Nations Unies car le Conseil de Sécurité, organe infâme manipulé par des impérialistes et des colonialistes a voté une résolution qui demande que 228 policiers soient envoyés comme observateurs au Burundi.

Le régime de Pierre Nkurunziza devrait d’ailleurs pousser les foules hurlantes de ses partisans à exiger que les soldats burundais soient rapatriés, illico et presto, de la Somalie, de la Centrafrique et de tous les points chauds de la terre où elles sont moquées. Comment, disent les mauvaises langues de là-bas, les troupes burundaises peuvent-elles protéger la paix dans d’autres foyers de conflits alors que leur propre case, le Burundi, flambe ?

Les foules des manifestants « malgré eux » devraient exiger aussi que le pays quitte immédiatement la planète terre car tout le monde, mais absolument tout le monde déteste le Burundi à présent. A part quelques pays occupés, la Crimée, le Tibet, le Sahara occidental et la Palestine, personne, mais absolument personne ne comprend les malheurs du Burundi, ce pays à la dérive.

Même les pays les plus gentils, naguère amis, détournent à présent le regard comme si le Burundi était pestiféré. Même eux s’abstiennent lors des votes dans les assemblées internationales. Ils s’interdisent d’exprimer une quelconque opinion sur ce régime qui, dit-on, va s’installer prochainement sur la planète Mars avant de rejoindre ultérieurement, semble-t-il, une comète éloignée en dehors de la voie lactée, de notre galaxie.

Au bout de son errance, les esprits clairvoyants prédisent que le régime de Pierre Nkurunziza pourrait être happé et avalé par un trou noir intergalactique, une sorte de poubelle cosmique.

Athanase Karayenga

5 réflexions sur “Burundi – le grand voyage (par Athanase Karayenga)

  1. Franchement, on ne saurait exprimer ce que vit aujourd’hui mon pays: un peuple ivre de la folie de ses dirigeants, un pays dans la gueule du diable, un pays à une année lumière de la civilisation des humains alors qu’il a été deux siècles avant; la lumière de la civilisation interlacustre, un pays sa foi ni morale dont le seul dieu est aujourd’hui le couple Peter-Denise, devenu envoyé spécial de tous les dieux sur le sol burundais, un pays où les Bashingantahe ont été effacés par la barbarie sanguinaire de ses dirigeants,… Vraiment l’Afrique n’avait connu untel scandale dans les 10 dernières années. Mon pays fait honte à l’humanité avec un parlement élu par des insensés et qui pose des gestes uniques et iniques dignes des légendes nauséabondes. J’ai honte de mon parlement: une vacherie d’irréductibles qui ne savent pas que la justice est une affaire de tout le monde car tout le monde en a besoin. Je les pleure car ce sont les premiers qui vont être victimes d’une décision qu’ils viennent de prendre avant que même le diable au sommet ne soit attrapé: quoi que vous fassiez, the International Criminal Court is upon you !!!!!!!!!!! Ntaho muzoyisigira. Ntimusubire kwitwaza indépendanse, il n’y pas pas de souveranineté sans la justice, or c’est vous qui refusez de faire fonctionner la justice: la justice sous le boisseau, c’est à cause de vous: ninde yababujije gucira urubanza abicanyi abo aribo bose????? Ipfane !!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s