Quelles sont les conséquences si le Burundi se retire de la CPI ?

20160130_162335QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES SI LE BURUNDI SE RETIRE DE LA CPI ?

Le retrait de la Cour pénale internationale est un souhait de l’union africaine parce qu’elle est la juge partiale. En février 2016, suite à l’initiative du Kenya, les pays faisant partie de l’union africaine se sont rencontrés à Addis-Abeba, au siège de cette organisation pour discuter du retrait des pays africains de celle-ci. Mais le retrait ne peut être formulé par l’ensemble d’États, car l’adhésion a été faite individuellement et le retrait se fait individuellement.

Nous lisons sur les médias sociaux que le gouvernement de Nkurunziza veut se retirer de la CPI en guise de contestation de la résolution adoptée par le conseil de droit de l’homme à Genève. Cette décision de se retirer est dans l‘intérêt de l’élite au pouvoir, ce ne pas le souhait du peuple. Les autorités du Burundi considèrent que la résolution A/HRC/33/L.31 adoptée qui vise à établir la lumière sur les crimes commis par un groupe de mafia au pouvoir est non exécutoire.

Cette réaction vient en effet confirmer ce que les rapports de la société civile et des organisations internationales dressaient à l’ONU. Refusant que des experts puissent venir enquêter sur des crimes commis par certains hommes prouve qu’ils sont liés à ce qu’on les rapproche. On peut par contre constater que l’attitude des hommes du pouvoir est un manque de sagesse et de l’immaturité politique. Ils ne comprennent pas le rôle de la diplomatie (high politics), car c’est celui-ci qui devrait jouer son rôle. Ils pensent qu’en se dissociant de la CPI les avantages, mais ceci a des conséquences néfastes sur les dirigeants voire même sur le pays.

En effet, le retrait est le plein droit du Burundi, car on est membre de ladite Cour par adhésion et on peut décider de non plus être membre, c’est un choix. Mais le fait de ne pas appartenir à celle-ci ne donne pas droit aux dirigeants de commettre des crimes contre l’humanité dans l’impunité. Les crimes sont punis d’une manière ou d’une autre même si le pays ne fait pas partie de cette entité. Les dirigeants qui décident de tuer son peuple parce qu’ils ne sont pas membre de la CPI doivent comprendre que des sanctions peuvent viser les personnes impliquées.

Ils devraient comprendre que le Burundi est un pays pauvre qu’il a besoin d’être assisté financièrement. Aujourd’hui, le gouvernement demande aux bailleurs de revoir les décisions déjà prises afin de rétablir les aides qu’il recevait avant qu’il tombe en disgrâce. Mais advenant qu’il prenne de telle décision il y a un risque que ces décisions soient prolongées et endurcies. Aucun pays démocratique ne peut aider un gouvernement qui massacre son peuple. Donc, il faut s’attendre à des sanctions plus sévères de la part des donateurs.

Des sanctions qui peuvent être prises contre les dirigeants de Bujumbura sont l’interdiction de circuler dans les territoires des pays respectant les droits de l’homme et leurs avoirs mal acquis peuvent être ciblés. De plus, le gouvernement s’isole de plus en plus du reste du monde. Je crois que si Burundi met en exécution cette idée il risque de provoquer un embargo. Avec l’embargo les conséquences seront néfastes pour les dirigeants et pour le pays. Ils oublient que Kikwete leur ancien mentor n’est plus là pour garantir le libre passage des produits dont le Burundi a besoin qui transitent par le port  de Dar-es-salam.

Les crimes contre l’humanité ne peuvent rester impunis, ce qu’ils les commettent oublient que tous les êtres humains de la planète terre sont tous devenus une grande famille. Si Nkurunziza et ses acolytes courtisans croient qu’ils vont narguer tout le monde ils se trompent. La terre est devenue un village par lequel ce qui est fait dans un coin isolé d’un pays est, tout de suite, connu par tous dans les minutes qui suivent. L’information traverse les frontières et pénètre les pays plus éloignés. Tu peux tuer, mais avant de jeter dans des marrés ou enterrer des cadavres, le monde entier est informé sur ce crime et l’enregistre dans les archives qu’on consulte au moment opportun.

Analyse de NDIMURWANKO I.

9 réflexions sur “Quelles sont les conséquences si le Burundi se retire de la CPI ?

  1. pour moi c’est une bonne chose si des pays africains prennent ces décisions pour ce retirer de cette organisations faite de blanc si faut dire quelques choses plus confontable, l’afrique doit déjà s’unirent pour ne plus vivre c’est humiliation venant de la cpi.
    la justice est une vertu morale que chaque homme doit dévoiler en lui et par lui-même et non par la cpi.

    J'aime

  2. LE BURUNDI EST UN ETAT SOUVEAIN ET DEMOCRATIQUE. TOUTEFOIS SE RETIRER DE LA CPI N’EST PAS UN PROBLEME .MAIS POURRA -T-IL VIVRE COMME UNE ILE. NUL N’EST UNE ILE.LES BURUNDAIS PATRIOTES DOIVENT COMPRENDRES LES FONDEMENTS MAJEURS DE CE RETRAIT. ON EST PAS OBLIGE D’Y APPARTENIR SI CE N’EST PAS POUR L’INTERET DE LA NATION. EN OUTRE NOUS DEVRONS POUVOIR SAUVERARDER L’INDEPENDENCE SINON LE FUTUR NOUS EN DEMENDERA

    J'aime

  3. Merci N.Didier, je crois que le pouvoir devrait penser et repenser avant de prendre des décisions qui impliquent notre pays, car eux ils représentent le système dd et le gouvernement qui est passagère. Mais le Burundi et les Barundi sont immobiles et ils sont permanents. Ils savent qu’avant eux il y avait d’autres gouvernements pilotaient par des hommes sanguinaires comme eux, malheureusement ou heureusement ils ne sont plus au pouvoir.

    J'aime

  4. Monsieur Ndikumwenayo, Je vous remercie pour votre analyse.Du reste ceux qui prennent cette décision ; ce sont eux qui en auront besoin dans les prochains jours. Si le gouvernement dise que la CPI ne respecte pas la liberté des Africains est ce que le gouvernement respecte la liberté de son peuple?

    J'aime

    1. Correcte analyse, la CPI traîte les crimes de droit international et adhérer ou pas, n’empêche pas la poursuite de ces crimes. Peine perdue, les criminels burundais seront jugés indépendement de l’appartenance à la CPI ou pas!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s