La synergie de la diaspora burundaise salue avec force la résolution HCR33 des Nations Unies (communiqué de presse)

COMMUNIQUE DE PRESSE

LA SYNERGIE DE LA DIASPORA BURUNDAISE

SALUE AVEC FORCE LA RÉSOLUTION SUR LA SITUATION ALARMANTE DES DROITS DE L’HOMME AU BURUNDI

  1. Les organisations membres de la Synergie de la Diaspora burundaise ont accueilli avec satisfaction la résolution A/HRC/33/L.31 adoptée par le Conseil des Droits de l’Homme, ce 30 septembre 2016. Il convient de noter qu’au préalable une enquête a été menée par la Mission d’experts indépendants des Nations Unies sur le Burundi dont le mandat a été énoncé dans la résolution du Conseil des droits de l’homme A/HRC/S-24 du 17 décembre 2015.
  2. La Synergie de la diaspora burundaise note que cette résolution arrive à un moment où les filles et fils du Burundi sont confrontés à des disparitions systématiques, des tortures généralisées et des meurtres sélectifs qui constituent, de fait, des crimes contre l’humanité.
  3. La Synergie de la diaspora burundaise saisit cette occasion pour réitérer sa demande aux Nations Unies de protéger les populations civiles en envoyant une force de maintien de la paix de 5.000 hommes au Burundi telle que décidée le 18 décembre 2015, par le Conseil de Paix et Sécurité de l’Union Africaine.
  4. Les organisations membres de la Synergie de la Diaspora burundaise sont convaincues que seules des mesures concrètes et des sanctions contraignantes contre le régime sanguinaire de Bujumbura pourront mener à une résolution pacifique de la crise burundaise.
  5. La Synergie de la diaspora burundaise remercie l’ensemble des acteurs qui se sont mobilisés pour rendre effective l’adoption de cette résolution qui vise:

a. à mener une enquête approfondie sur les violations massives des droits de l’homme commises au Burundi depuis avril 2015 ;

b. à identifier les auteurs présumés de violations des droits de l’homme commises dans le pays et ;

c. à formuler des recommandations sur les mesures à prendre pour garantir que les auteurs de ces actes aient à en répondre.

6. Les organisations membres de la Synergie de la Diaspora burundaise réaffirment leur disponibilité pour recueillir des preuves et récolter des témoignages permettant d’appliquer la loi dite de « compétence universelle » afin de poursuivre les responsables de crimes particulièrement graves commis à l’étranger tels que le génocide, les crimes contre l’humanité ou encore les crimes de guerre.

LA SYNERGIE DE LA DIASPORA BURUNDAISE

Fait à Paris, le 7 octobre 2016.

La Coordination

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s