Réunions des représentants des académies militaires de la CEA à Bujumbura

dir-iscam-15092016-085014L’échange d’instructeurs et d’étudiants, un des points à l’ordre du jour

Dans le cadre du protocole II du mémorandum d’entente en matière de défense entre les pays membres de la Communauté est africaine (CEA), il s’est tenu à Bujumbura une réunion de trois jours à l’intention des représentants des académies militaires. L’échange d’instructeurs et d’étudiants était un des points figurant à l’ordre du jour.

Il s’est tenu à Bujumbura une réunion du 13 au 15 septembre 2016 à l’intention des représentants des académies militaires. Comme l’a indiqué le colonel Grégoire Ndorarigonya, commandant de l’Institut supérieur des cadres militaires (Iscam), la réunion a vu la participation des commandants de cinq académies militaires des pays membres de la CEA. Ils ont choisi comme centre d’excellence l’Iscam.

M.Ndorarigonya a fait entendre que quatre points étaient inscrits à l’ordre du jour. Il s’agit d’abord de l’aperçu en matière de coopération entre les académies militaires des pays membres de la CEA en charge de la formation des candidats officiers. Ensuite, il était question d’évaluer l’état d’avancement en matière d’harmonisation des syllabus dans le domaine de formation militaire. Le troisième point concernait particulièrement l’Iscam et enfin, le dernier point concernait l’échange d’instructeurs et d’étudiants.

A partir de 2018, l’année académique à l’Iscam débutera au mois de juillet.

A propos du troisième point, M.Ndorarigonya a fait savoir que l’Iscam commence l’année académique au mois de janvier. Il a alors été décidé précédemment dans des réunions du genre que l’Iscam doit ajuster son calendrier académique de formation afin de débuter l’année académique au mois de juillet comme les autres pays membres de la CEA. Le commandant de l’Iscam a ajouté que le recrutement dans cet institut va continuer son cours normal.

Une période de 2 ans a été accordée à l’Iscam pour opérer toutes les réformes. Pour ce, l’Iscam ne va pas commencer l’année académique au mois de juillet cette année, mais le commandant de cet Institut envisage d’ajuster le calendrier pour commencer l’année académique au mois de juillet 2018, a dit M.Ndorarigonya. Signalons que les délégations de tous les pays membres de la CEA étaient présentes dans cette réunion sauf la délégation rwandaise.

MARTIN KARABAGEGA, http://www.ppbdi.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s