Une réunion du CNARED se tient à Bruxelles pour une semaine

1209571038hAu Hilton de Bruxelles se tient une réunion des membres du CNARED pour harmoniser leurs positions en vue de la prochaine session des négociations d’Arusha.

Une forte délégation venue de Bujumbura réclamerai plus de moyen afin de se réorganiser à l’intérieur du pays. Tandis que ceux venus du Rwanda affirme avoir une procuration des mouvements armées contre le pouvoir de Nkurunziza.

Les petits partis « individuels » (qui ne compte qu’un ou deux membres) veulent maintenir la pression afin de participer au prochain gouvernement d’union nationale.

Cette réunion, qui est organisée par une ONG, demande aux politiciens en exil plutôt de réintégrer le processus interne des négociations puisque la grande majorité des opposants vivent déjà au Burundi.

Les échanges continueront jusqu’au vendredi soir et seront sanctionnées par une conférence publique.

Les burundais de Bruxelles n’attendent rien de palpable de cette réunion. Plusieurs d’entre eux affirment qu’ils sont fatigués de ces conférences où le mensonge coule à gogo et où ils se sentent considérés comme des enfants à qui on veut faire avaler une soupe amère de mensonges sans fin.

Sont donc présent à cette réunion le Docteur Jean Minani et Francois Nyamoya venus de Kigali. Jean Bosco Ndayikengurukiye venu de Kampala. Joseph Ntidendereza qui vit à Stockolm. Ceux qui sont venus du Burundi sont: Léonce Ngendakumana, Domitien Ndayizeye, Antoine Butoyi, Gervais Niyongabo, Dismas Nditabiriye, Aloys Baricako, Zénon Nimubona et Eric Nkenguburundi.

Il faut noter que ce ne sont pas tous les membres du directoire du CNARED sont invités. L’ONG qui organise cette rencontre a fait un tri considérable afin d’écarter les gêneurs suite aux divisions internes qui se font remarquer au sein de cette organisation en perte de vitesse.

L’autre problème majeur, ce sont les tutsi considérés comme les enfants mal aimés du CNARED qui restent toujours exclus des grandes décisions qui sont prises dans la plus grande discrétion. Ce qui pousse les tutsi à prendre des distances de plus en plus avec le CNARED.

Cette rencontre est considéré par plus d’un comme celle de la dernière chance pour le CNARED. Le CNARED, depuis sa création, n’a fait que bloquer l’action des vrais opposants au pouvoir dictatorial de Bujumbura. Aujourd’hui, il doit rendre compte !

à suivre …

NKUNDUBURUNDI Denise à Bruxelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s