Un accueil chaleureux a été réservé à NIYONSABA Francine

DSC 1370Francine Niyonsaba la Burundaise médaillée d’argent aux 800 mètres dans les Jeux Olympiques (JO) de Rio de Janeiro de 2016, est rentrée le vendredi 9 septembre 2016 dans l’après midi. Elle invite les jeunes Burundais, surtout les jeunes filles à aimer le sport pour pouvoir ainsi participer aux compétitions internationales.

Vingt ans après la médaille d’or de Vénuste Niyongabo aux 5 000 mètres dans les jeux olympiques de 1996, Francine Niyonsaba est montée au podium des jeux olympiques de Rio de cette année, après avoir décroché une médaille d’argent aux 800 mètres.

A l’aéroport international de Bujumbura, Francine Niyonsaba a été accueillie le 9 septembre 2016 comme une vraie ambassadrice du Burundi. Il y avait le ministre en charge des sports et de la culture, l’ambassadeur Dieudonné Kwizera, beaucoup de sportifs ainsi que sa famille, dont sa maman Domitille Niyokwizigira.

Lors d’une interview accordée à la presse à son arrivée, Francine Niyonsaba a indiqué que sa médaille est une fierté pour le Burundi. Elle a profité de l’occasion pour inviter et encourager les jeunes, surtout les jeunes filles, à aimer le sport, une activité qui peut leur ouvrir les horizons. Elle n’a pas manqué de présenter ses vifs remerciements à sa famille ainsi qu’à tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à son encadrement.

Une réception en honneur de Francine Niyonsaba

Juste après les cérémonies de l’aéroport international de Bujumbura, Francine Niyonsaba ainsi que l’équipe des sportifs ayant participé aux JO de Rio se sont rendus à l’hôtel Best out look où était organisée une réception en leur honneur.

Plusieurs de discours ont été prononcés à cette occasion tour à tour par le maire de la ville de Bujumbura, celui du représentant des fédérations sportives, le représentant des partenaires, le président du Comité national olympique (CNO), Francine Niyonsaba ainsi que le ministre de la Jeunesse, des sports et de la culture qui a représenté le gouvernement du Burundi.

Dans son discours de circonstance, le ministre en charge des sports, Jean Bosco Hitimana, a indiqué que le gouvernement du Burundi présente ses vives félicitations à Francine Niyonsaba. Il a aussi dit que celle-ci est une fierté pour tous les Burundais et que, par conséquent, la médaille d’argent qu’elle vient de remporter honore tous les Burundais.
Francine Niyonsaba est également une inspiration et un modèle des jeunes Burundais. Il a dit que le président de la République, Pierre Nkurunziza, compte recevoir Francine Niyonsaba et lui remettre personnellement un cadeau lui réservé.

Pour M. Hitimana, cette médaille nous interpelle tous à nous investir davantage dans le développement du sport pour qu’aux prochains JO de Tokyo de 2020, le Burundi ait plus de compétiteurs et plus de médailles.

Il a invité différentes organisations, les écoles, les fédérations sportives et les organisations privées, à contribuer à la détection et à l’encadrement des talents sportifs des jeunes Burundais.

Améliorer la place réservée aux gagnants des compétitions internationales

Dans son allocution, Francine Niyonsaba a, au nom de la délégation qui a participé aux JO de Rio 2016, remercié le gouvernement du Burundi pour l’accueil qui a été réservé à celle-ci. Elle a remercié tous ceux qui ont contribué à l’encadrement de ces athlètes, ceux qui ont encouragé et prié pour eux.

Pour Francine Niyonsaba, cette médaille est un grand honneur pour le pays. C’est aussi un signe éloquent des efforts fournis pendant plusieurs mois et années de préparatifs.

Elle a indiqué que, même si des efforts d’encadrement des athlètes ont marqué un pas en avant, des défis subsistent encore. Elle a souhaité plus de transparence et de bonne gouvernance au sein du ministère de tutelle et au sein des fédérations.

Elle a aussi demandé au gouvernement d’améliorer la place et l’image des sportifs, et particulièrement celles des gagnants des compétitions, et cela dans le but de faire aimer le sport. C’est dans ce sens qu’elle a demandé au gouvernement de mettre en place des textes réglementaires y relatifs comme cela se fait ailleurs dans le monde où les récompenses aux meilleurs athlètes sont connues à l’avance.

Elle a également insisté sur le fait que les sportifs devraient être préparés à temps et non juste à la veille des compétitions.

Mlle Niyonsaba, un projet de la Bancobu

Au nom des sponsors, Sylvère Bankimbaga de la Bancobu qui a représenté les partenaires a indiqué que sa banque consacre chaque année un budget à l’encadrement des jeunes. Il a dit que sa banque a l’immense joie d’accueillir Francine Niyonsaba, parce que cette médaille d’argent est le couronnement de leurs efforts, étant donné que Francine a été prise comme projet de la Banque. Il a rassuré que la Bancobu continuera à financer le sport pour que dans les JO de Tokyo en 2020, le Burundi rapporte plus de médailles.

Floride Ndakoraniwe, http://www.ppbdi.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s