Ouverture de la troisième foire kényane de commerce et d’investissement

4eb0300722559773b8f9c12e07778dc6Le premier vice-président de la République du Burundi, M. Gaston Sindimwo et le représentant du ministère kenyan des Affaires étrangères, M. Thomas Amoro, ont ouvert ce lundi à Bujumbura, une foire commerciale organisée par le Burundi et le Kenya, dans l’objectif de montrer aux yeux du monde qu’il y a la paix au Burundi et qu’actuellement, les Burundais sont au travail.

« Il y a des gens qui s’activent, jour et nuit, à décrire le Burundi comme étant un enfer. Qu’ils viennent dans cette foire, pour voir les entreprises burundaises et kenyanes qui y participent. C’est parce qu’il y a la paix », a-t-il dit, ajoutant que la foire se tient le jour comme la nuit, sous le rythme du chanteur burundo-kenyan Jean Pierre Nimbona, alias Kidumu.

C’est une occasion, selon M. Sindimwo de permettre aux entreprises, aux investisseurs kenyans et burundais et aux hommes d’affaires des deux pays de se connaître et de nouer des relations. Il a vivement remercié le gouvernement kenyan, via son ambassade au Burundi, qui est resté aux côtés du Burundi durant toute la crise née des élections de 2015. Cette foire qui se tient du 2 septembre au 11 septembre est la troisième organisée par ce pays au Burundi.

Selon le représentant du ministère kenyan des Affaires étrangères, le Burundi est un des partenaires clés de ce pays, au niveau de la Communauté est africaine (CEA) et du Marché commun de l’Afrique australe et de l’est (COMESA). Il a précisé que le volume des échanges entre ces deux pays a augmenté, passant de 3.486.394.723 shillings kenyans en 2008 à 6.818.645.930 shillings kenyans en 2015. Cependant, ceci représente une goutte d’eau dans l’océan, si l’on considère les potentialités existantes. Il a saisi cette occasion pour lancer un appel aux investisseurs et hommes d’affaires burundais et kenyans de profiter de cette foire, pour explorer les différentes opportunités disponibles pour faire des affaires au bénéfice des deux pays.

L’ambassadeur du Kenya au Burundi, M. Kenneth Vitisia a quant à lui laissé entendre que la quatrième foire sera une plateforme pour les entreprises kényanes de montrer leurs savoir-faire dans tous les domaines, notamment la santé, l’éducation, le commerce, l’industrie, la santé, les finances et le tourisme. Elle sera également une occasion pour le Burundi de renforcer des synergies et de nouer des relations en ce qui est des opportunités dont il dispose et en tant que porte d’entrée des pays de la région des grands lacs, en particulier la RDCongo.

Cette troisième foire a été consacrée au commerce, à l’investissement et à la culture et l’artisanat. Elle a été organisée par l’ambassade du Kenya au Burundi, en collaboration avec le Banque kenyane pour le commerce et l’investissement (KCB), Kenya airways, Kenya port authority, la Brasserie et limonaderies du Burundi (BRARUDI) et l’entreprise kenyane Kobil.

BUJUMBURA, 5 sept (ABP)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s