Échec de la transformation du CNDD-FDD du mouvement rebelle en parti politique au Burundi (RUFYIKIRI Gervais)

Rufyikiri 02092016 185522Introduction
.
Des groupes armés non étatiques (GANE) ont façonné ou influencé la scène politique dans de nombreux pays à travers le monde, et en particulier dans la région des Grands Lacs africains, pendant et après des conflits armés.
 .
Quelle que soit la façon dont ils sont décrits (comme guérilleros, combattants de la liberté, mouvement de libération, milices, rebelles, forces négatives, terroristes ou bandits), la question la plus importante est de savoir si et comment ces GANE pourraient être le fer de lance des changements institutionnels profonds, tout en sachant que leur sort dépend largement de la manière dont la guerre est terminée.
 .
Il y a trois principales options pour mettre fin à une guerre impliquant des GANE: (i) une défaite complète ou marginalisation d’un GANE par des forces de l’Etat avec ou sans intervention des forces étrangères (cas du M23 en République démocratique du Congo–RDC– en 2013 et de la LRA en Ouganda en 2013, entre autres) , (ii) une défaite complète de l’Etat face à un ou des GANE (cas du NRM / NRA en Ouganda en 1986, du FPR au Rwanda en 1994, de l’AFDL en RDC en 1997 et des FRCI en Côte d’Ivoire en 2011, entre autres) et (iii) un accord de paix négocié entre les parties impliquées dans le conflit (cas de l’ANC en Afrique du Sud en 1991, du FMLN au Salvador en 1992, de la RENAMO au Mozambique en 1992 et du CNDD-FDD au Burundi en 2003, entre autres).
.
Pour les deuxième et troisième catégories, la transformation des GANE en partis politiques non violents est un indicateur important de la fin de la guerre et de leur engagement à s’adapter à la scène politique d’après-guerre. En particulier pour la troisième catégorie, la réussite d’une telle transformation est un facteur décisif déterminant leur survie, leur emprise politique et la sympathie du public national et international. Elle détermine également leur rôle dans la construction et la stabilisation de l’Etat après-guerre, étant donné que dans certains pays les anciens GANE ont évolué comme partis politiques d’opposition tels que le Parti du Front révolutionnaire uni (RUFP) en Sierra Leone et le Front National de Libération (FNL) au Burundi, tandis que dans d’autres, les GANE ont émergé comme partis hégémoniques tels que le Conseil national pour la Défense de la Démocratie-Forces de Défense de la Démocratie (CNDD-FDD) au Burundi. Cependant, des recherches visant à comprendre comment l’héritage d’une mobilisation armée au temps de guerre et la manière dont la guerre se termine affectent la dynamique des partis politiques qui ont émergé des groupes armés sont manquantes.
 .
Lire le document complet en PDF

2 réflexions sur “Échec de la transformation du CNDD-FDD du mouvement rebelle en parti politique au Burundi (RUFYIKIRI Gervais)

  1. Cette analyse de Rufyikiri laisse beaucoup de zones d’ombre.

    1. La haine viscérale enseignée par les partis hutu (Palipehutu, Frodebu, Ubu, Frolina, CNDD-FDD,…) contre les Tutsi comme idéologie politique.
    2. Les génocides contre ces Tutsi de 1972, 1988, 1993 et jusqu’aujourd’hui conséquences de ce venin déversé sur la masse hutu par ces soit-disant intellectuels hutu (Rufyikiri compris).
    3. L’effet boomerang que ce système haineux vient de faire sur lui en tant que éjecté. Les hutu sont nombreux. Cette fois-ci qu’ils contrôlent l’État, c’est aux plus criminels que revient la mangeoire.

    Je suis très ravi par le fait que finalement Rufyikiri avoue plusieurs choses dans cet écrit:
    a) CNNDD-FDD est un monstre créé par le système hutu (surtout Frodebu) qui est toujours en train de dévorer ses enfants sans distinction d’ethnies. Ntibantunganya avait toujours nié cela alors qu’il était président du pays (en même temps chef d’une rébellion). Toutefois Niyonzima Hermes avait déjà mis cela par écrit.
    b) Le système CNDD-FDD est du Palipehutu pur et dur qui est foncièrement contre les Tutsi. Nkurunziza membre du Palipehutu et Rwasa chef du Palipehutu tous originaire de la province Ngozi (Mwumba et Kiremba) limitrophe du pays des génocides (Rwanda) connaissent bien les méthodes Habyarimana. Donc, qui s’oppose contre qui? Ils ont tous la même idéologie.
    c) L’arriération du peuple burundais. Ceci signifie que tout le sang versé dans ce pays ne sert qu’à paupériser continuellement le peuple hutu qui constitue 85% de la population après avoir anéanti les Tutsi.
    Je conclus en invitant les intellectuels à réfléchir sur ce texte afin de sauver la nation en danger. Cette fois-ci ce ne sont plus les Tutsi qui sont engloutis par la haine inculquée par les hutu contre les Tutsi, mais l’ogre entretenu par leur système mangent ses enfants (les Hutu). Le roi Nkurunziza Ier écrasera tout ce qui s’opposera à son couronnement.

    J'aime

  2. Une tres bonne analyse d’un grand intellectuel et une information utiles pour les burundais. Le CNDD a rate non seulement les opportunites offertes et soutenues, mais aussi un intellectuel comme vous Mr Rufyikiri et d’autres intellectuels marginalises, tues, exiles et emprisonnes qui devraientt contribuer baucoup en mettant vos savoirs au service du Pays pour l’interet collectifs. Quant aux atrocites infligees aux burundais qui ne soutiennent pas le 3eme mandat, on n’a pas de mots pour qualifier ces animaux. S’ ils pouvaient enterer vivant un compagnon de lutte, tout simplement les burundais sont malheureux. La question est de s’avoir qu’a deviendra un Burundi ou les interctuels n’ont plus de place ni parole ? Un Burundi aux mains d’un petit groupe sans tete ni vision qui ne comptent que sur les armes et les imbonerakure pour proteger leurs poches.Que pensent ces soit-disant intellectuels CNDD qui soutiennent bec et ongle Nkurunziza juste pour mecontenter leurs opposants. Ne voient -ils pas ou il est en train de amener le Pas , n’ont-ils pas peur ou inquietude pour leurs generations futures. Les intellectuels doivent s’unir pour sauver notre Pays.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s